Cela fait plusieurs années que les Gafa flirtent de près ou de loin avec le secteur financier. Jusqu'ici, en raison de la régulation très lourde qui règne dans le secteur, les incursions s'étaient toujours appuyées sur un solide partenaire bancaire. Comme les cartes de paiement qu'Apple, via Apple Pay, avait lancées avec Goldman Sachs. Cette fois, pourtant, la...

Cela fait plusieurs années que les Gafa flirtent de près ou de loin avec le secteur financier. Jusqu'ici, en raison de la régulation très lourde qui règne dans le secteur, les incursions s'étaient toujours appuyées sur un solide partenaire bancaire. Comme les cartes de paiement qu'Apple, via Apple Pay, avait lancées avec Goldman Sachs. Cette fois, pourtant, la firme à la pomme se lance en solo. D'ici à la fin de l'année et d'abord aux Etats-Unis, elle va entrer dans l'arène du paiement fractionné, un marché qui a explosé pendant la pandémie et est détenu principalement par des start-up comme Klarna ou Affirm. Malgré le ralentissement du secteur (stabilisation de l'e-commerce, inflation, menaces sur les capacités de remboursement, intérêt accru des régulateurs pour ce mode de paiement, etc.), Apple est bien décidée à faire d'Apple Pay Later un vrai succès. Tel est en effet le nom du produit qu'elle va lancer en collaboration avec Credit Kudos, start-up britannique spécialisée dans l'analyse crédit qu'elle a rachetée il y a peu. Concrètement, la solution directement intégrée dans Apple Pay permettra aux consommateurs "validés" de payer leur achat en quatre échéances sur une période de maximum de six semaines. C'est Apple Financing, une filiale créée pour l'occasion et agréée, qui gérera les paiements et le risque via le réseau Mastercard. Pas de partenaire bancaire, donc, pour cette activité qui jusqu'ici échappe, vu les montants et la durée du crédit, aux régulateurs du monde entier. Pour autant, Apple ne semble pas vouloir à ce stade faire de cette tendance une stratégie à long terme. Il se murmure en effet qu'elle va lancer sous peu une autre formule de paiement fractionné, appelée Apple Pay Monthly. Une solution qui, elle, devrait bien faire appel à des partenaires bancaires.