1. Dernièrement, une adjudication de masques pour les Tec a été remportée (à un centime près) par une société luxembourgeoise important des masques de Hong Kong. Cela alors que la SRIW et la Sogepa ont aidé votre société à financer une ligne de production de masques l'an dernier. Mais comment être sûr qu'il y a une concurrence honnête dans ces appels d'offres?
...

1. Dernièrement, une adjudication de masques pour les Tec a été remportée (à un centime près) par une société luxembourgeoise important des masques de Hong Kong. Cela alors que la SRIW et la Sogepa ont aidé votre société à financer une ligne de production de masques l'an dernier. Mais comment être sûr qu'il y a une concurrence honnête dans ces appels d'offres? C'est un sujet qui n'est pas facile. Aujourd'hui, bien que les pouvoirs publics investissent dans des capacités de production locales et que nous ayons pu apporter l'an passé en un temps record des masques sur le marché belge, notre production se réduit sensiblement en raison d'un retour féroce de la concurrence asiatique. Il est normal d'avoir de la concurrence, mais nous nous demandons comment les appels d'offres publics pourraient être rédigés de sorte que les producteurs belges et européens trouvent leur place par rapport à une concurrence asiatique qui est ce qu'elle est, en termes de prix mais aussi de qualité. C'est un sujet important aussi pour l'économie et l'emploi de la Région. 2. Le jeu est faussé parce qu'il n'y a aucune certitude sur la qualité des produits et le respect des normes sociales et environnementales de certains concurrents étrangers? En effet. Alors oui, dans les appels d'offres, d'autres éléments que le prix jouent déjà. Mais nous savons que des masques en provenance d'Asie ont été et sont encore aujourd'hui parfois mal certifiés ou assortis de faux certificats. Les pouvoirs publics sont à l'écoute de ces problèmes. Mais ils sont confrontés aussi aux règles européennes qui empêchent de fermer la porte à la concurrence. 3. Comment résoudre le problème? Nous essayons de rester compétitifs sur les prix et de proposer des innovations technologiques. Nous produisons, par exemple, des masques virucides qui peuvent nous différentier sur le marché. Il faut aussi renforcer les contrôles permettant de vérifier la teneur des certificats sur la qualité des produits et les bonnes pratiques sociales ou environnementales, pour voir si les laboratoires mentionnés existent bien et sont qualifiés pour délivrer ces documents. Mais on pourrait aussi demander que les sociétés qui participent aux appels d'offres possèdent un rating suffisamment élevé, délivré par une agence indépendante qui contrôle l'engagement sociétal et environnemental d'une entreprise.