Ces emplois s'ajoutent aux 33.000 nouveaux jobs annoncés la semaine dernière par le groupe de Seattle.

Les nouveaux collaborateurs toucheront un salaire de départ d'au moins 15 dollars de l'heure, assure Amazon. C'est plus du double du salaire minimum aux Etats-unis (7,25 dollars). Dans certaines villes, les personnes fraîchement embauchées toucheront même une prime à la signature de 1.000 dollars.

Amazon profite de la crise sanitaire et du fait que des magasins physiques ont dû rester portes closes. L'action du géant de l'e-commerce a bondi de près de 70% depuis le début de l'année.

Le géant du commerce en ligne comptait à la fin du premier semestre 876.800 collaborateurs dans le monde, en hausse de 10%.

Ces emplois s'ajoutent aux 33.000 nouveaux jobs annoncés la semaine dernière par le groupe de Seattle. Les nouveaux collaborateurs toucheront un salaire de départ d'au moins 15 dollars de l'heure, assure Amazon. C'est plus du double du salaire minimum aux Etats-unis (7,25 dollars). Dans certaines villes, les personnes fraîchement embauchées toucheront même une prime à la signature de 1.000 dollars. Amazon profite de la crise sanitaire et du fait que des magasins physiques ont dû rester portes closes. L'action du géant de l'e-commerce a bondi de près de 70% depuis le début de l'année. Le géant du commerce en ligne comptait à la fin du premier semestre 876.800 collaborateurs dans le monde, en hausse de 10%.