A son arrivée, M. De Croo a été accueilli par Hassan Al Hilou, fondateur de l'ASBL Capital et du projet JobX. Soutenue tant par la Fédération Wallonie-Bruxelles que par la Flandre, cette "exposition" présente plus de 100 jobs issus de 20 secteurs aux jeunes Bruxellois.

Sur place, ces derniers sont invités à découvrir les opportunités de carrière offertes par Coca-Cola, la police fédérale, Belfius ou encore Colruyt. Et ce par le biais de toutes sortes de technologies: réalité virtuelle, augmentée, hologramme, écrans tactiles...

L'objectif de JobX est d'accueillir en ses locaux, situés à proximité de la place de l'Yser, 3.000 élèves lors de la prochaine année scolaire. "On a remarqué que beaucoup de jeunes n'avaient tout simplement aucune idée des perspectives offertes par le marché bruxellois de l'emploi, malgré les 600 organisations actives en la matière. Ce qu'on veut, c'est les informer, mais aussi les inspirer", explique M. Al Hilou.

Après avoir lui-même expérimenté les différents stands en compagnie du ministre flamand de la Jeunesse Benjamin Dalle, le Premier ministre a échangé avec les jeunes présents sur place. M. De Croo s'est montré particulièrement enthousiasmé par l'initiative.

"On entend parfois que la Belgique serait compliquée parce qu'il y a trois langues, que Bruxelles est difficile à gérer parce qu'elle est multiculturelle. Je considère cela, au contraire, comme une opportunité. Ce que vous faites ici, ça me rappelle la raison pour laquelle je me suis engagé en politique", a adressé le Premier ministre à l'assemblée.

A son arrivée, M. De Croo a été accueilli par Hassan Al Hilou, fondateur de l'ASBL Capital et du projet JobX. Soutenue tant par la Fédération Wallonie-Bruxelles que par la Flandre, cette "exposition" présente plus de 100 jobs issus de 20 secteurs aux jeunes Bruxellois. Sur place, ces derniers sont invités à découvrir les opportunités de carrière offertes par Coca-Cola, la police fédérale, Belfius ou encore Colruyt. Et ce par le biais de toutes sortes de technologies: réalité virtuelle, augmentée, hologramme, écrans tactiles... L'objectif de JobX est d'accueillir en ses locaux, situés à proximité de la place de l'Yser, 3.000 élèves lors de la prochaine année scolaire. "On a remarqué que beaucoup de jeunes n'avaient tout simplement aucune idée des perspectives offertes par le marché bruxellois de l'emploi, malgré les 600 organisations actives en la matière. Ce qu'on veut, c'est les informer, mais aussi les inspirer", explique M. Al Hilou. Après avoir lui-même expérimenté les différents stands en compagnie du ministre flamand de la Jeunesse Benjamin Dalle, le Premier ministre a échangé avec les jeunes présents sur place. M. De Croo s'est montré particulièrement enthousiasmé par l'initiative. "On entend parfois que la Belgique serait compliquée parce qu'il y a trois langues, que Bruxelles est difficile à gérer parce qu'elle est multiculturelle. Je considère cela, au contraire, comme une opportunité. Ce que vous faites ici, ça me rappelle la raison pour laquelle je me suis engagé en politique", a adressé le Premier ministre à l'assemblée.