La première vie de cet Italien diplômé en droit de l'université de Naples s'est passée dans les départements juridiques de grandes entreprises. " Mais je me suis rendu compte que le droit n'était pas ma tasse de thé. J'ai eu l'opportunité de quitter l'Italie, et de venir en Belgique pour des raisons personnelles ", précise-t-il. C'est alors qu'il décide de prendre des études et de s'inscrire à Solvay. Il en sort à 28 ans et débute son parcours financier. Il devient entre autres CFO de Nanocyl, travaille chez Carmeuse, acquiert deux fiduciaires avec des associés afin de s'en servir comme tremplin pour une activité de conseils financiers aux PME. Puis, il rencontre fin 2015, un peu par hasard, Fabien Pinckaers, le patron d'Odoo, qui cherche alors un directeur financier.

La finance doit être au service du business, pas contre lui. " Alessandro Mazzocchetti

" Le courant est bien passé. J'ai aimé le personnage, l'entreprise et sa culture. Je me suis dit : pourquoi pas ? " Le défi est attirant pour cet homme qui préfère le terrain aux politiques de couloir. " J'aime mettre la main à la pâte. " Et chez ce spécialiste wallon des logiciels de gestion, il est servi ! Le département financier est alors constitué... d'un comptable. La société est encore petite, affichant un chiffre d'affaires de 8 millions d'euros. " J'ai vu une opportunité énorme de créer une véritable fonction de CFO pour accompagner la croissance de l'entreprise. Et, j'ai organisé la finance from scratch. "

Alors qu'Odoo s'engage dans une croissance extraordinaire et ouvre des filiales à l'international, Alessandro Mazzocchetti organise les formations comptables, la mise en place d'audit, les outils de reporting, les comptes IFRS, etc. " C'est quelque chose de très épanouissant. J'ai pu solliciter mes compétences financières à 100% et à 360 degrés ! " Et cerise sur le gâteau, il crée le département des ressources humaines, qui n'existait pas et qui, aujourd'hui, recrute des centaines de personnes.

Anticiper les besoins

Quel est le rôle d'un directeur financier selon lui ? " J'aime le définir comme l'architecte de la valeur de l'entreprise. C'est la personne qui aide le CEO à créer de la valeur, à maîtriser les coûts, à aider à prendre des décisions dans un business complexe. "

Il ne faudrait pas croire que c'est facile lorsque l'on opère dans une société en forte croissance (Odoo affiche des taux de croissance de 40 à 60%, encore aujourd'hui). " Il faut anticiper les besoins, toujours agir une longueur d'avance sur tout : la formation, la gestion du cash, etc. Tout en sachant que dans une telle société, la finance doit rester discrète pour ne pas casser la dynamique. " Et il conclut : " La finance doit être au service du business, pas contre lui ".

Précédentes fonctions

- Chez Johnson Controls, Carmeuse et Nanocyl (dont il a été le CFO).

La première vie de cet Italien diplômé en droit de l'université de Naples s'est passée dans les départements juridiques de grandes entreprises. " Mais je me suis rendu compte que le droit n'était pas ma tasse de thé. J'ai eu l'opportunité de quitter l'Italie, et de venir en Belgique pour des raisons personnelles ", précise-t-il. C'est alors qu'il décide de prendre des études et de s'inscrire à Solvay. Il en sort à 28 ans et débute son parcours financier. Il devient entre autres CFO de Nanocyl, travaille chez Carmeuse, acquiert deux fiduciaires avec des associés afin de s'en servir comme tremplin pour une activité de conseils financiers aux PME. Puis, il rencontre fin 2015, un peu par hasard, Fabien Pinckaers, le patron d'Odoo, qui cherche alors un directeur financier. " Le courant est bien passé. J'ai aimé le personnage, l'entreprise et sa culture. Je me suis dit : pourquoi pas ? " Le défi est attirant pour cet homme qui préfère le terrain aux politiques de couloir. " J'aime mettre la main à la pâte. " Et chez ce spécialiste wallon des logiciels de gestion, il est servi ! Le département financier est alors constitué... d'un comptable. La société est encore petite, affichant un chiffre d'affaires de 8 millions d'euros. " J'ai vu une opportunité énorme de créer une véritable fonction de CFO pour accompagner la croissance de l'entreprise. Et, j'ai organisé la finance from scratch. " Alors qu'Odoo s'engage dans une croissance extraordinaire et ouvre des filiales à l'international, Alessandro Mazzocchetti organise les formations comptables, la mise en place d'audit, les outils de reporting, les comptes IFRS, etc. " C'est quelque chose de très épanouissant. J'ai pu solliciter mes compétences financières à 100% et à 360 degrés ! " Et cerise sur le gâteau, il crée le département des ressources humaines, qui n'existait pas et qui, aujourd'hui, recrute des centaines de personnes. Quel est le rôle d'un directeur financier selon lui ? " J'aime le définir comme l'architecte de la valeur de l'entreprise. C'est la personne qui aide le CEO à créer de la valeur, à maîtriser les coûts, à aider à prendre des décisions dans un business complexe. " Il ne faudrait pas croire que c'est facile lorsque l'on opère dans une société en forte croissance (Odoo affiche des taux de croissance de 40 à 60%, encore aujourd'hui). " Il faut anticiper les besoins, toujours agir une longueur d'avance sur tout : la formation, la gestion du cash, etc. Tout en sachant que dans une telle société, la finance doit rester discrète pour ne pas casser la dynamique. " Et il conclut : " La finance doit être au service du business, pas contre lui ".