"Airbus et le groupe RATP vont s'attacher à analyser les conditions d'un développement de cette offre de service à coût maîtrisé, et travailler sur l'intermobilité et l'insertion urbaine afin de rendre le véhicule volant accessible au plus grand nombre", ont-ils indiqué dans un communiqué.

Ce partenariat doit leur permettre d'"explorer la faisabilité de services de mobilité aérienne urbaine (UAM: Urban Air Mobility) en Île-de-France", ont-ils précisé.

Le projet des deux groupes vise à terme "à proposer des services point à point aux voyageurs, en les faisant bénéficier des meilleurs innovations servicielles (de service, NDLR) des deux groupes en matière de mobilité durable et partagée, comme le véhicule autonome et électrique".

"Airbus développe actuellement des démonstrateurs technologiques autonomes et sans pilote pour permettre de connecter plus rapidement les populations", a expliqué Guillaume Faury, le président exécutif d'Airbus.

"Ce n'est plus de la science-fiction. C'est un fait. Aujourd'hui, nous disposons de toutes les briques techniques. Mais il faut les harmoniser afin de les intégrer dans la vie quotidienne sans remettre en cause notre priorité qu'est la sécurité", a-t-il poursuivi.

Selon lui, la RATP, grâce à "sa connaissance de l'usager, de ses besoins et des services associés en fait le partenaire idéal pour Airbus".