L'industrie belge du tourisme et du voyage, les transporteurs aériens, les aéroports ont plaidé jeudi ensemble pour la mise en place urgente des tests antigéniques dans les aéroports en lieu et place d'une quarantaine, afin de faciliter les déplacements des voyageurs grâce à un diagnostic rapide.

Selon l'Association internationale du transport aérien (IATA), la chute du trafic aérien est de l'ordre de 70% sur l'ensemble de l'année 2020, rappelaient-ils.

"L'attention doit être portée à une approche visant à empêcher une nouvelle propagation du virus. Cependant, il ne faut pas non plus faire les mêmes erreurs qu'en mars/avril", met en garde Niky Terzakis.

Les décisions et les réglementations changent de manière rapide et les plannings des avions sont dès lors très difficiles à réaliser, ce qui est pourtant vital pour une compagnie aérienne, illustre-t-il.

Pour le CEO d'Air Belgium, la situation est "intenable". Il demande un "signal fort" du gouvernement et souhaite la mise en place de mesures sanitaires pérennes pour les voyageurs. "Le secteur aérien et les voyageurs doivent pouvoir avoir un minimum de garanties sur lesquelles s'appuyer pour pouvoir voyager sereinement et sans surprise sur le long terme".

L'industrie belge du tourisme et du voyage, les transporteurs aériens, les aéroports ont plaidé jeudi ensemble pour la mise en place urgente des tests antigéniques dans les aéroports en lieu et place d'une quarantaine, afin de faciliter les déplacements des voyageurs grâce à un diagnostic rapide. Selon l'Association internationale du transport aérien (IATA), la chute du trafic aérien est de l'ordre de 70% sur l'ensemble de l'année 2020, rappelaient-ils. "L'attention doit être portée à une approche visant à empêcher une nouvelle propagation du virus. Cependant, il ne faut pas non plus faire les mêmes erreurs qu'en mars/avril", met en garde Niky Terzakis. Les décisions et les réglementations changent de manière rapide et les plannings des avions sont dès lors très difficiles à réaliser, ce qui est pourtant vital pour une compagnie aérienne, illustre-t-il. Pour le CEO d'Air Belgium, la situation est "intenable". Il demande un "signal fort" du gouvernement et souhaite la mise en place de mesures sanitaires pérennes pour les voyageurs. "Le secteur aérien et les voyageurs doivent pouvoir avoir un minimum de garanties sur lesquelles s'appuyer pour pouvoir voyager sereinement et sans surprise sur le long terme".