L'entreprise cotée en Bourse veut réorganiser ses services financiers, ce qui "aurait un impact" sur 65 postes, dont 52 en Europe. "Une grande part de ceux-ci toucherait Mortsel", selon une porte-parole du groupe spécialiste de l'imagerie.

Aucun chiffre précis pour la Belgique n'a toutefois été communiqué. Agfa assure vouloir limiter autant que faire se peut les licenciements secs.

L'entreprise cotée en Bourse veut réorganiser ses services financiers, ce qui "aurait un impact" sur 65 postes, dont 52 en Europe. "Une grande part de ceux-ci toucherait Mortsel", selon une porte-parole du groupe spécialiste de l'imagerie. Aucun chiffre précis pour la Belgique n'a toutefois été communiqué. Agfa assure vouloir limiter autant que faire se peut les licenciements secs.