AG Insurance s'attend à ce que les deux tempêtes figurent ensemble "en tête de liste des tempêtes les plus violentes de ces dernières décennies", tant en termes de nombre de sinistres que de coûts totaux. "Récemment, les tempêtes printanières consécutives Dennis et Ciara de février 2020 ont été à l'origine de quelque 30.000 demandes d'indemnisation auprès d'AG", indique l'assureur.

"Cependant, compte tenu de leur taille et des vitesses de vent atteintes, il semble qu'Eunice et Franklin combinés dépasseront largement ces dommages". Sur la base des bilans précédents, AG Insurance s'attend à recevoir plus de 40.000 réclamations pour les tempêtes de ces derniers jours.

Actuellement, plus de 10.000 demandes ont déjà été reçues. "Il est encore trop tôt pour faire une estimation fiable du coût total", indique toutefois le rapport. Le centre de gravité des dégâts semble se situer en Flandre. AG note également "le grand nombre de cas de dommages causés à des installations de panneaux solaires sur des toits résidentiels" en raison des vitesses de vent élevées.

AG Insurance s'attend à ce que les deux tempêtes figurent ensemble "en tête de liste des tempêtes les plus violentes de ces dernières décennies", tant en termes de nombre de sinistres que de coûts totaux. "Récemment, les tempêtes printanières consécutives Dennis et Ciara de février 2020 ont été à l'origine de quelque 30.000 demandes d'indemnisation auprès d'AG", indique l'assureur. "Cependant, compte tenu de leur taille et des vitesses de vent atteintes, il semble qu'Eunice et Franklin combinés dépasseront largement ces dommages". Sur la base des bilans précédents, AG Insurance s'attend à recevoir plus de 40.000 réclamations pour les tempêtes de ces derniers jours. Actuellement, plus de 10.000 demandes ont déjà été reçues. "Il est encore trop tôt pour faire une estimation fiable du coût total", indique toutefois le rapport. Le centre de gravité des dégâts semble se situer en Flandre. AG note également "le grand nombre de cas de dommages causés à des installations de panneaux solaires sur des toits résidentiels" en raison des vitesses de vent élevées.