La ministre flamande en charge du dossier à l'époque, Joke Schauvliege, avait donné son approbation en janvier 2019 pour 180 mouvements nocturnes exceptionnels opérés par des avions bruyants, mais cela a donc été recalé, selon WILOO.

En octobre 2016, la même ministre avait déjà donné une autorisation pour 180 vols de nuit par an dépassant les normes de volume sonore. WILOO avait alors déposé une requête auprès du Conseil d'Etat en novembre 2018 qui lui avait reconnu raison. Les vols de nuit respectant la normes de bruit restaient en place. Le 18 janvier 2019 toutefois, la ministre a à nouveau décidé d'autoriser 180 mouvements nocturnes bruyant par an, poussant WILOO une nouvelle fois à se tourner vers le Conseil d'Etat. L'instance a à nouveau suivi la pétition du collectif. Selon WILOO, cela signifie dans les faits que des appareils de type Boeing 747-400F et AN12F ne peuvent plus opérer durant la nuit.

Le porte-parole de la ministre actuelle chargée du dossier Zuhal Demir confirme que le Conseil d'Etat a annulé la décision de 2019 fin novembre car la ministre Schauvliege n'avait pas suffisamment motivé pourquoi les nuisances sonores n'étaient pas significatives. Selon le porte-parole, l'arrêt est en ce moment analysé par des experts. "Ensuit, la ministre devrait procéder à une nouvelle évaluation sur base de tous les éléments dans le dossier", a-t-il commenté à Belga.

La ministre flamande en charge du dossier à l'époque, Joke Schauvliege, avait donné son approbation en janvier 2019 pour 180 mouvements nocturnes exceptionnels opérés par des avions bruyants, mais cela a donc été recalé, selon WILOO. En octobre 2016, la même ministre avait déjà donné une autorisation pour 180 vols de nuit par an dépassant les normes de volume sonore. WILOO avait alors déposé une requête auprès du Conseil d'Etat en novembre 2018 qui lui avait reconnu raison. Les vols de nuit respectant la normes de bruit restaient en place. Le 18 janvier 2019 toutefois, la ministre a à nouveau décidé d'autoriser 180 mouvements nocturnes bruyant par an, poussant WILOO une nouvelle fois à se tourner vers le Conseil d'Etat. L'instance a à nouveau suivi la pétition du collectif. Selon WILOO, cela signifie dans les faits que des appareils de type Boeing 747-400F et AN12F ne peuvent plus opérer durant la nuit. Le porte-parole de la ministre actuelle chargée du dossier Zuhal Demir confirme que le Conseil d'Etat a annulé la décision de 2019 fin novembre car la ministre Schauvliege n'avait pas suffisamment motivé pourquoi les nuisances sonores n'étaient pas significatives. Selon le porte-parole, l'arrêt est en ce moment analysé par des experts. "Ensuit, la ministre devrait procéder à une nouvelle évaluation sur base de tous les éléments dans le dossier", a-t-il commenté à Belga.