Al'ère " amazonienne ", on pourrait considérer l'e-commerce comme une nécessité vitale pour les distributeurs. Mais est-on obligé de vendre en ligne pour survivre ? " Clairement non, répond Gino Van Ossel, professeur de retail marketing à la Vlerick Business School. Sinon, des acteurs comme Action, Primark, etc., ne connaîtraient pas autant de succès. " Personne ne peut savoir ce que réservera l'avenir - les joueurs que nous avons contactés refusent d'ailleurs tous de tirer une croix définitive sur l'e-commerce - mais force est de constater que jusqu'à présent, un nombre suffisant de clients acceptent de se déplacer jusqu'à leurs magasins. C'est que le modèle discount qu'ils promeuvent est en lui-même un modèle disruptif, au même titre que l'e-commerce. Il leur permet se différencier suffisamment. Voici leurs petits secrets.
...