Alors que le nombre de MST est reparti à la hausse ces dernières années, le dépistage est toujours perçu comme une charge : certaines personnes l'endurent avec honte et d'autres trouvent le processus actuel désagréable et laborieux. Proposer une alternative aux tests classiques, telle est donc l'idée d'Abelcare.
...

Alors que le nombre de MST est reparti à la hausse ces dernières années, le dépistage est toujours perçu comme une charge : certaines personnes l'endurent avec honte et d'autres trouvent le processus actuel désagréable et laborieux. Proposer une alternative aux tests classiques, telle est donc l'idée d'Abelcare. L'idée est née à Berlin où Florencia Anzorena (biochimiste), Emiliano Viscarra (biologiste), Ella Ameye (juriste) et Marie-Noel Achkar (ingénieure) travaillaient ensemble dans une entreprise active dans le domaine de la santé numérique. " Nous souhaitions lancer notre propre projet et les tests de dépistage à domicile étaient un créneau porteur ", explique Marie-Noel Achkar, cofondatrice de la start-up. Le principe est simple : le client commande un kit de dépistage en ligne et reçoit une trousse d'analyse discrète et neutre à son domicile ou dans un point de collecte. Ensuite, il prélève lui-même l'échantillon et le renvoie au labo où il est examiné selon des normes de qualité très élevées. Deux jours plus tard, le client peut consulter ses résultats en ligne. C'est facile, discret, rapide et fiable. Après un an de recherche et de développement, les quatre entrepreneurs décident de se lancer sur le marché belge où un tel produit n'existe pas encore. Pour son développement, Abelcare a été accompagnée par l'incubateur Startit@KBC. " Nous leur avons présenté notre projet et ce dernier les a séduits. Leur accompagnement nous a vraiment aidés dans la concrétisation de notre projet ", poursuit-elle. Grâce à Startit@KBC, Abelcare a bénéficié de l'aide d'un mentor et a participé à des workshops mensuels. L'incubation a débuté en avril 2019 et en novembre les premiers kits étaient disponibles sur le marché. Le prix du test (actuellement uniquement disponible pour la chlamydia et la gonorrhée) est de 49 euros, soit un peu plus que ce que l'on paierait pour un dépistage chez un médecin et sans remboursement de la sécurité sociale. " Ce prix, un peu plus élevé, se justifie par la facilité et la discrétion du service, déclare Marie-Noel Achkar. Avec ces tests, nous souhaitons contribuer à la hausse du pourcentage des tests de dépistage effectués en Belgique. En permettant aux patients de faire le test à la maison de façon simple et discrète, nous espérons leur donner l'impulsion de franchir ensuite le pas de la visite médicale et de rencontrer un professionnel de la santé pour se faire soigner. " Pour lancer leur projet, les associés ont fait appel à leur réseau afin de récolter des fonds. Ils ont ainsi pu réunir un capital de départ de 100.000 euros, suffisant pour la phase de lancement. Mais pour que l'entreprise puisse croître, de nouveaux moyens doivent être déployés. L'un des objectifs de la start-up est donc de récolter des fonds d'un million d'euros dans les deux prochaines années en vue de se déployer sur d'autres marchés européens en commençant par la France et l'Allemagne, et de développer leur offre produit. Abelcare espère être soutenue par des investisseurs tant privés que publics. La start-up est actuellement en pourparlers avec diverses instantes gouvernementales pour obtenir un financement.Par Gaëlle Hoogsteyn.