Paul Vacca
Paul Vacca
Romancier, essayiste et consultant
Opinion

08/10/18 à 11:30 - Mise à jour à 11:28
Du Trends-Tendances du 04/10/18

À l'ère du tout, tout de suite, l'attente comme nouvelle arme marketing

On connaissait la règle des "six poignées de main" qui veut que nous soyons à six poignées de main maximum de n'importe quel être humain sur la planète (Barack Obama, Georges Clooney ou Rihanna). On pourra bientôt ajouter une nouvelle règle. Celle des deux jours. Soit la durée maximale qui nous séparera tous sous peu de n'importe quel produit sur la planète.

Il faut y voir là bien sûr une résultante de ce que Christopher Sims du Wall Street Journal appelle le Prime effect, du nom du service d'Amazon qui propose à ses adhérents une livraison sous 48 h maximum. Le 2-day shipping est en passe de devenir le mètre-étalon de la livraison online. Avec ses 100 millions d'adhérents, Amazon contraint tous ses concurrents à s'aligner sous peine de disparaître (ou à défaut à utiliser ses propres services) : ses concurrents en ligne comme Target, mais aussi les géants brick and mortar comme Walmart qui ont construit des campus spécialement pour leurs livraisons en ligne ou des start-up qui cherchent aux Etats-Unis à " vietnamiser " Amazon sur le terrain logistique. Deliverr par exemple qui loue des hangars et cherche grâce aux données prédictives à se rapprocher du consommateu...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires