Confronté à la concurrence asiatique, le site de Turhout a déjà subi plusieurs vagues de licenciements. Il n'emploie plus aujourd'hui que 735 travailleurs.

Confronté à la concurrence asiatique, le site de Turhout a déjà subi plusieurs vagues de licenciements. Il n'emploie plus aujourd'hui que 735 travailleurs.