Quand, en 1969, Neil Armstrong a laissé la première trace de pas sur la surface de la Lune, pour certains, tout semblait désormais possible. Tout, excepté ce qui s'est passé ensuite. Après quelques voyages sur la Lune, les Etats-Unis, fiers d'avoir montré qu'ils pouvaient faire ce dont aucun autre pays n'était capable, ont pourtant choisi d'allouer leurs ressources à d'autres priorités. Ils ont changé leur fusil d'épaule alors qu'ils étaient en tête de la course.
...