La venue de Joe Biden en Europe a débouché sur plusieurs décisions concrètes. Dont la mise sous cloche, pour cinq ans, du conflit Boeing-Airbus. C'est l'une de plus vieilles disputes encore en cours auprès...

La venue de Joe Biden en Europe a débouché sur plusieurs décisions concrètes. Dont la mise sous cloche, pour cinq ans, du conflit Boeing-Airbus. C'est l'une de plus vieilles disputes encore en cours auprès de l'Organisation mondiale du commerce! Depuis 17 ans, l'Union européenne et les Etats-Unis se reprochent mutuellement les aides publiques versées aux deux groupes aéronautiques. Le conflit est loin d'être enterré mais la hache de guerre, si. L'ensemble des sanctions et taxes douanières sont suspendues de part et d'autre pour cinq ans. L'ouverture des hostilités opérationnelles par Trump, suivie rapidement par les mesures de rétorsion européennes, auront finalement coûté 3,3 milliards de dollars de taxe aux entreprises américaines et européennes. Les cinq années de pause doivent être mises à profit pour trouver une solution définitive de financement et de soutien publics aux constructeurs qui soient acceptables pour tout le monde.Un accord nécessaire vu la montée en puissance du constructeur chinois Comac.