Ce mercredi, à Bochum, dans l'ouest de l'Allemagne, un procès opposait le propriétaire d'une VW Tiguan au concessionnaire à qui il l'a achetée.

Depuis la révélation du "dieselgate" en 2015, le plaignant, en prenant conscience que sa voiture faisait partie des 11 millions d'exemplaires équipés d'un logiciel frauduleux de conformité aux normes anti-polluantes, a demandé au vendeur de lui rembourser sa voiture et de la reprendre. A défaut, de déduire sa valeur du prix d'achat d'une nouvelle.

Après une première audience infructueuse, le juge avait demandé aux deux parties de trouver un accord à l'amiable. Elles n'y sont pas parvenues, forçant le tribunal à rendre un jugement qui a finalement donné raison au concessionnaire.

Ce dernier n'aurait pas manqué à son devoir. "L'accusé a simplement vendu mais pas fabriqué le véhicule", argue le jugement. Il n'est pas plus responsable du défaut que le plaignant et on ne peut pas la rendre responsable de la faute du constructeur, Volkswagen".

Dieselgate : un groupe d'investisseurs réclame plus de trois milliards à Volkswagen

Guillaume Alvarez

Ce mercredi, à Bochum, dans l'ouest de l'Allemagne, un procès opposait le propriétaire d'une VW Tiguan au concessionnaire à qui il l'a achetée.Depuis la révélation du "dieselgate" en 2015, le plaignant, en prenant conscience que sa voiture faisait partie des 11 millions d'exemplaires équipés d'un logiciel frauduleux de conformité aux normes anti-polluantes, a demandé au vendeur de lui rembourser sa voiture et de la reprendre. A défaut, de déduire sa valeur du prix d'achat d'une nouvelle.Après une première audience infructueuse, le juge avait demandé aux deux parties de trouver un accord à l'amiable. Elles n'y sont pas parvenues, forçant le tribunal à rendre un jugement qui a finalement donné raison au concessionnaire.Ce dernier n'aurait pas manqué à son devoir. "L'accusé a simplement vendu mais pas fabriqué le véhicule", argue le jugement. Il n'est pas plus responsable du défaut que le plaignant et on ne peut pas la rendre responsable de la faute du constructeur, Volkswagen".Dieselgate : un groupe d'investisseurs réclame plus de trois milliards à VolkswagenGuillaume Alvarez