Un groupe d'investisseurs a introduit une plainte contre Elon Musk aux États-Unis. Ils reprochent au milliardaire d'avoir divulgué seulement en avril qu'il détenait 9,2% de Twitter, alors qu'il avait déjà acquis plus de 5% du réseau social en mars.

Cette opération lui aurait permis d'économiser 156 millions de dollars, selon les plaignants, qui dénoncent "une manipulation de marché" visant à acquérir des actions à moindre coût. L'homme d'affaires a entre-temps racheté la plate-forme pour 44 milliards de dollars.

Le Wall Street Journal a annoncé que l'acquisition de Twitter par le patron de Tesla faisait l'objet d'une enquête du gendarme américain des marchés. Elon Musk avait fait état de son rachat de 9% du réseau le 4 avril, soit une semaine trop tard selon les règles en vigueur.

Ce n'est pas la première fois que le milliardaire à affaire à la SEC, notamment pour ses tweets sur le potentiel retrait de Tesla des marchés.

Un groupe d'investisseurs a introduit une plainte contre Elon Musk aux États-Unis. Ils reprochent au milliardaire d'avoir divulgué seulement en avril qu'il détenait 9,2% de Twitter, alors qu'il avait déjà acquis plus de 5% du réseau social en mars. Cette opération lui aurait permis d'économiser 156 millions de dollars, selon les plaignants, qui dénoncent "une manipulation de marché" visant à acquérir des actions à moindre coût. L'homme d'affaires a entre-temps racheté la plate-forme pour 44 milliards de dollars.Le Wall Street Journal a annoncé que l'acquisition de Twitter par le patron de Tesla faisait l'objet d'une enquête du gendarme américain des marchés. Elon Musk avait fait état de son rachat de 9% du réseau le 4 avril, soit une semaine trop tard selon les règles en vigueur. Ce n'est pas la première fois que le milliardaire à affaire à la SEC, notamment pour ses tweets sur le potentiel retrait de Tesla des marchés.