Si l'on en croit les dernières prévisions de l'OCDE (l'organisation qui regroupe les principaux pays développés), nous allons avoir un taux de croissance de l'économie jamais vu depuis 1973. C'est vrai que les économistes de l'OCDE ont encore revu ces prévisions à la hausse. Les grands gagnants sont la Chine avec une croissance prévue pour 2021 de 8,5% et les Etats-Unis de 6,9%. C'est énorme, cela montre que cette crise (qui est d'abord une crise sanitaire) n'est pas comparable à une guerre, elle n'a pas détruit des usines ou des infrastructures. Cette crise sanitaire n'est pas non plus comparable à une crise financière classique car elle n'a pas mis en danger nos banques. Donc, cette crise sanitaire a d'abord mis artificiellement nos économies sous cloche mais maintenant que les vaccins font leur oeuvre, l'économie agit comme un ressort compressé qu'on relâche soudainement.

Dans ces prévisions de croissance, la Belgique se situe au milieu du peloton avec quand même une croissance annoncée de 4,7% pour 2021, la France est aussi dans le milieu de peloton avec 5.8%. Si vous vous posez la question de savoir pourquoi les Etats-Unis font mieux que nous en Europe, la réponse est simple : ils ont vacciné plus vite que nous.

Si l'on en croit les dernières prévisions de l'OCDE, nous allons avoir un taux de croissance de l'économie jamais vu depuis 1973.

Et au milieu de cette très bonne nouvelle pour notre avenir, l'actualité nous montre encore une fois que les vérités d'hier ne sont plus celles d'aujourd'hui. La Chine qui a incité, pendant des décennies (et quand je dis inciter c'est pour rester poli), à ne pas avoir plus d'un enfant, change maintenant d'avis. En effet, le gouvernement chinois a peur du déclin lié au vieillissement et incite ses citoyens à faire plus d'enfants : 3 idéalement.

C'est sans doute la nouvelle qui fera rugir les écologistes les plus radicaux, qui rappellent souvent que ne pas avoir d'enfants est la mesure la plus efficace pour combattre le réchauffement climatique. En effet, c'est assez morbide comme calcul, mais un enfant équivaut à 59 tonnes de CO2, soit aussi 24 fois les émissions annuelles de CO2 d'une voiture...

Mais heureusement, ces calculs cyniques se fondent sur une surpopulation de notre bonne vieille terre alors que la démographie montre qu'on risque d'avoir une planète qui se dépeuple après un pic en 2050. Les raisons de cette baisse de la natalité sont bien documentées maintenant, c'est le niveau d'éducation, la contraception, la hausse du travail féminin... Ou plus simplement, comme en Italie, la hausse de l'immobilier qui fait reculer l'âge du mariage et fait aussi dire à certains que le meilleur contraceptif, c'est le prix de l'immobilier !

Si l'on en croit les dernières prévisions de l'OCDE (l'organisation qui regroupe les principaux pays développés), nous allons avoir un taux de croissance de l'économie jamais vu depuis 1973. C'est vrai que les économistes de l'OCDE ont encore revu ces prévisions à la hausse. Les grands gagnants sont la Chine avec une croissance prévue pour 2021 de 8,5% et les Etats-Unis de 6,9%. C'est énorme, cela montre que cette crise (qui est d'abord une crise sanitaire) n'est pas comparable à une guerre, elle n'a pas détruit des usines ou des infrastructures. Cette crise sanitaire n'est pas non plus comparable à une crise financière classique car elle n'a pas mis en danger nos banques. Donc, cette crise sanitaire a d'abord mis artificiellement nos économies sous cloche mais maintenant que les vaccins font leur oeuvre, l'économie agit comme un ressort compressé qu'on relâche soudainement. Dans ces prévisions de croissance, la Belgique se situe au milieu du peloton avec quand même une croissance annoncée de 4,7% pour 2021, la France est aussi dans le milieu de peloton avec 5.8%. Si vous vous posez la question de savoir pourquoi les Etats-Unis font mieux que nous en Europe, la réponse est simple : ils ont vacciné plus vite que nous. Et au milieu de cette très bonne nouvelle pour notre avenir, l'actualité nous montre encore une fois que les vérités d'hier ne sont plus celles d'aujourd'hui. La Chine qui a incité, pendant des décennies (et quand je dis inciter c'est pour rester poli), à ne pas avoir plus d'un enfant, change maintenant d'avis. En effet, le gouvernement chinois a peur du déclin lié au vieillissement et incite ses citoyens à faire plus d'enfants : 3 idéalement. C'est sans doute la nouvelle qui fera rugir les écologistes les plus radicaux, qui rappellent souvent que ne pas avoir d'enfants est la mesure la plus efficace pour combattre le réchauffement climatique. En effet, c'est assez morbide comme calcul, mais un enfant équivaut à 59 tonnes de CO2, soit aussi 24 fois les émissions annuelles de CO2 d'une voiture...Mais heureusement, ces calculs cyniques se fondent sur une surpopulation de notre bonne vieille terre alors que la démographie montre qu'on risque d'avoir une planète qui se dépeuple après un pic en 2050. Les raisons de cette baisse de la natalité sont bien documentées maintenant, c'est le niveau d'éducation, la contraception, la hausse du travail féminin... Ou plus simplement, comme en Italie, la hausse de l'immobilier qui fait reculer l'âge du mariage et fait aussi dire à certains que le meilleur contraceptif, c'est le prix de l'immobilier !