Les autorités chypriotes sont engagées dans une course contre la montre pour conclure avant lundi avec la troïka une plan de sauvetage, la Banque centrale européenne (BCE) ayant annoncé qu'elle couperait ce jour-là le robinet des liquidités aux banques, faute d'accord acceptable. Chypre avait débuté les négociations avec l'idée d'une taxation s'élevant à 25% sur les comptes d'épargne au-dessus des 100.000 euros à la Bank of Cyprus. La taxe sur l'épargne est l'un des points clés de la réunion et aussi le plus controversé. Le plan chypriote visant à utiliser les fonds de pension serait bloqué par l'Allemagne. Chypre a jusqu'à lundi pour trouver 5,8 milliards d'euros afin de débloquer des prêts d'un montant de 10 milliards d'euros octroyés par la troïka des créanciers, faute de quoi la Banque centrale européenne (BCE) s'opposerait au versement de cette aide d'urgence. Dimanche soir, les ministres européens des Finances de l'eurozone, l'eurogroupe, se réuniront à Bruxelles pour aborder la cas de Chypre. Ensuite, le parlement chypriote devra lui aussi débattre des propositions. (LOR)

Les autorités chypriotes sont engagées dans une course contre la montre pour conclure avant lundi avec la troïka une plan de sauvetage, la Banque centrale européenne (BCE) ayant annoncé qu'elle couperait ce jour-là le robinet des liquidités aux banques, faute d'accord acceptable. Chypre avait débuté les négociations avec l'idée d'une taxation s'élevant à 25% sur les comptes d'épargne au-dessus des 100.000 euros à la Bank of Cyprus. La taxe sur l'épargne est l'un des points clés de la réunion et aussi le plus controversé. Le plan chypriote visant à utiliser les fonds de pension serait bloqué par l'Allemagne. Chypre a jusqu'à lundi pour trouver 5,8 milliards d'euros afin de débloquer des prêts d'un montant de 10 milliards d'euros octroyés par la troïka des créanciers, faute de quoi la Banque centrale européenne (BCE) s'opposerait au versement de cette aide d'urgence. Dimanche soir, les ministres européens des Finances de l'eurozone, l'eurogroupe, se réuniront à Bruxelles pour aborder la cas de Chypre. Ensuite, le parlement chypriote devra lui aussi débattre des propositions. (LOR)