Une société sans cash peut ressembler à la toile de fond d'un film de science-fiction, mais avec une si grande partie de la population qui passe rapidement aux paiements numériques pour éviter d'entrer en contact avec du cash, considéré comme moins hygiénique, l'idée fait un grand pas vers la réalité. Selon une étude de N26, 66% des Belges ont déclaré qu'ils préfèrent déjà opter pour les paiements sans contact. Alors pourquoi ne pas aller jusqu'au bout ?

Pendant la crise du coronavirus, N26 a remarqué que c'est le nombre de transactions effectuées à un distributeur automatique qui a le plus diminué : 46%. Les paiements par carte ont connu la plus forte augmentation, avec une hausse de 60%. Même avec le déconfinement, les transactions aux distributeurs automatiques sont encore près de 25% moins fréquentes qu'avant l'éclatement de la crise.

Et ce n'est pas qu'une question d'âge. Les personnes de plus de 45 ans préfèrent également les paiements sans cash. Pour les générations plus âgées, les transactions aux distributeurs automatiques sont encore en baisse de 10% par rapport à la période précédant la crise, tandis que les paiements par carte ne diminuent que de 2% et que les paiements du e-commerce ont même augmenté de 10%.

N26 a remarqué que c'est le nombre de transactions effectuées à un distributeur automatique qui a le plus diminué : 46%.

On peut sentir qu'il y a du changement dans l'air. A quoi ressemblerait un monde sans cash? Oubliez ce moment où vous deviez vous dépêcher pour trouver un distributeur de billets parce que le magasin ne prend que de l'argent liquide. Où vous deviez retirer 20€ ou 50€ pour un achat de 6€. Cette époque est enfin révolue. Vous n'aurez plus jamais à changer de monnaie dans un pays étranger ou à transporter une grosse somme d'argent liquide. Cela fera aussi des économies, car les banques ne pourront plus facturer de frais pour les retraits d'argent à l'étranger. Une simple carte peut suffire à tout cela et, à l'avenir, même ces cartes seront progressivement remplacées par des paiements par smartphone.

Un monde sans cash sera également beaucoup mieux armé contre le crime et la corruption. L'argent ne peut plus changer de mains sans qu'aucune trace n'en soit faite, de sorte que plus aucune transaction illégale ne peut avoir lieu. Les vols visant à vider les guichets ou les caisses enregistreuses deviendront inutiles car il n'y a plus d'argent liquide à prendre. Comme les banques investissent dans les normes les plus élevées en matière de cybersécurité et de protection des données, les vols à main armée ne se produiront plus : le monde deviendra plus sûr.

Ce sont là d'énormes avantages pour la société qui seront déclenchés par le fait d'être entièrement cashless. Mais ce ne sont pas les seuls. S'inquiéter de nos finances sera moins problématique. La technologie devrait rationaliser et simplifier votre vie. N26 challenge le secteur et aide les clients à gérer leur argent de manière à correspondre à leurs besoins, leur style de vie et leurs objectifs. Ne faites plus la queue à votre agence locale. De plus en plus de succursales bancaires ferment à mesure que nous nous familiarisons avec les services bancaires en ligne et numériques, car organiser sa journée autour d'une visite à la banque n'a plus sa place dans notre mode de vie moderne. Ce n'est qu'une question de temps avant que la banque en ligne ne prenne complètement le dessus et nous fasse gagner un temps précieux.

Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous avez vu un chéquier ?

Enfin et surtout, cela fera une grande différence pour toutes sortes de fondations caritatives. Dans une société entièrement cashless, nous pouvons nous attendre à ce que les dons de charité soient faits avec plus d'intention et de générosité. Les dons pourront également traverser frontières plus facilement et pourront être mis en place régulièrement et devenir une routine, ce qui élargira les possibilités de donner et nous permettra de soutenir des causes qui nous tiennent vraiment à coeur, partout dans le monde et de manière plus sûre.

Une fois que nous aurons retiré l'argent liquide de notre société, nous nous en souviendrons avec nostalgie lorsque nous tomberons sur de vieilles pièces ou de vieux billets au musée. Il fut un temps où les gens effectuaient des transactions monétaires en rédigeant un chèque. Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous avez vu un chéquier ? La plupart des millenials n'en ont même jamais entendu parler ou ne les connaissent que par le biais de vieux films. De nos jours, les chèques ne manquent à personne et il en sera de même pour les pièces et les billets dans un avenir proche. Le fait de se retrouver sans loquide dans le monde entier ne ressemble pas vraiment à la toile de fond d'un film de science-fiction. Ce sera notre façon de "vivre longtemps et prospérer" dans un avenir proche.

Par Jérémie Rosselli, directeur général de N26 pour la Belgique, la France et le Luxembourg.

Une société sans cash peut ressembler à la toile de fond d'un film de science-fiction, mais avec une si grande partie de la population qui passe rapidement aux paiements numériques pour éviter d'entrer en contact avec du cash, considéré comme moins hygiénique, l'idée fait un grand pas vers la réalité. Selon une étude de N26, 66% des Belges ont déclaré qu'ils préfèrent déjà opter pour les paiements sans contact. Alors pourquoi ne pas aller jusqu'au bout ? Pendant la crise du coronavirus, N26 a remarqué que c'est le nombre de transactions effectuées à un distributeur automatique qui a le plus diminué : 46%. Les paiements par carte ont connu la plus forte augmentation, avec une hausse de 60%. Même avec le déconfinement, les transactions aux distributeurs automatiques sont encore près de 25% moins fréquentes qu'avant l'éclatement de la crise. Et ce n'est pas qu'une question d'âge. Les personnes de plus de 45 ans préfèrent également les paiements sans cash. Pour les générations plus âgées, les transactions aux distributeurs automatiques sont encore en baisse de 10% par rapport à la période précédant la crise, tandis que les paiements par carte ne diminuent que de 2% et que les paiements du e-commerce ont même augmenté de 10%.N26 a remarqué que c'est le nombre de transactions effectuées à un distributeur automatique qui a le plus diminué : 46%. On peut sentir qu'il y a du changement dans l'air. A quoi ressemblerait un monde sans cash? Oubliez ce moment où vous deviez vous dépêcher pour trouver un distributeur de billets parce que le magasin ne prend que de l'argent liquide. Où vous deviez retirer 20€ ou 50€ pour un achat de 6€. Cette époque est enfin révolue. Vous n'aurez plus jamais à changer de monnaie dans un pays étranger ou à transporter une grosse somme d'argent liquide. Cela fera aussi des économies, car les banques ne pourront plus facturer de frais pour les retraits d'argent à l'étranger. Une simple carte peut suffire à tout cela et, à l'avenir, même ces cartes seront progressivement remplacées par des paiements par smartphone.Un monde sans cash sera également beaucoup mieux armé contre le crime et la corruption. L'argent ne peut plus changer de mains sans qu'aucune trace n'en soit faite, de sorte que plus aucune transaction illégale ne peut avoir lieu. Les vols visant à vider les guichets ou les caisses enregistreuses deviendront inutiles car il n'y a plus d'argent liquide à prendre. Comme les banques investissent dans les normes les plus élevées en matière de cybersécurité et de protection des données, les vols à main armée ne se produiront plus : le monde deviendra plus sûr.Ce sont là d'énormes avantages pour la société qui seront déclenchés par le fait d'être entièrement cashless. Mais ce ne sont pas les seuls. S'inquiéter de nos finances sera moins problématique. La technologie devrait rationaliser et simplifier votre vie. N26 challenge le secteur et aide les clients à gérer leur argent de manière à correspondre à leurs besoins, leur style de vie et leurs objectifs. Ne faites plus la queue à votre agence locale. De plus en plus de succursales bancaires ferment à mesure que nous nous familiarisons avec les services bancaires en ligne et numériques, car organiser sa journée autour d'une visite à la banque n'a plus sa place dans notre mode de vie moderne. Ce n'est qu'une question de temps avant que la banque en ligne ne prenne complètement le dessus et nous fasse gagner un temps précieux. Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous avez vu un chéquier ?Enfin et surtout, cela fera une grande différence pour toutes sortes de fondations caritatives. Dans une société entièrement cashless, nous pouvons nous attendre à ce que les dons de charité soient faits avec plus d'intention et de générosité. Les dons pourront également traverser frontières plus facilement et pourront être mis en place régulièrement et devenir une routine, ce qui élargira les possibilités de donner et nous permettra de soutenir des causes qui nous tiennent vraiment à coeur, partout dans le monde et de manière plus sûre. Une fois que nous aurons retiré l'argent liquide de notre société, nous nous en souviendrons avec nostalgie lorsque nous tomberons sur de vieilles pièces ou de vieux billets au musée. Il fut un temps où les gens effectuaient des transactions monétaires en rédigeant un chèque. Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous avez vu un chéquier ? La plupart des millenials n'en ont même jamais entendu parler ou ne les connaissent que par le biais de vieux films. De nos jours, les chèques ne manquent à personne et il en sera de même pour les pièces et les billets dans un avenir proche. Le fait de se retrouver sans loquide dans le monde entier ne ressemble pas vraiment à la toile de fond d'un film de science-fiction. Ce sera notre façon de "vivre longtemps et prospérer" dans un avenir proche.Par Jérémie Rosselli, directeur général de N26 pour la Belgique, la France et le Luxembourg.