Pas moins de 593 millions d'euros dormants attendent actuellement d'être "réveillés" à la Caisse des Dépôts et Consignations du SPF Finances. Cet argent provient de comptes, assurances ou coffres transférés à la caisse en raison d'une inactivité avérée de leurs ayants droit. Il peut s'agir de fonds perdus de vue (par exemple un ancien compte oublié), ou de fonds versés sans le savoir sur un compte au bénéfice d'une personne (notamment dans le cadre d'un héritage), explique le SPF Finances.

Il était déjà possible d'effectuer une recherche de ces avoirs via le site MyMinfin. Désormais, une méthode 100% digitale permet de récupérer rapidement des avoirs dormants. Concrètement, tout citoyen vérifie d'abord s'il possède des avoirs dormants en son nom par le biais de MyMinfin, avant de les récupérer via e-DEPO en cas de recherche fructueuse.

Le SPF Finances invite les citoyens à consulter régulièrement les dossiers à leur nom dans e-DEPO, car des fonds y sont parfois versés quand le compte en banque de la personne est inconnu ou invalide dans le cadre d'un remboursement, par exemple.

Pas moins de 593 millions d'euros dormants attendent actuellement d'être "réveillés" à la Caisse des Dépôts et Consignations du SPF Finances. Cet argent provient de comptes, assurances ou coffres transférés à la caisse en raison d'une inactivité avérée de leurs ayants droit. Il peut s'agir de fonds perdus de vue (par exemple un ancien compte oublié), ou de fonds versés sans le savoir sur un compte au bénéfice d'une personne (notamment dans le cadre d'un héritage), explique le SPF Finances.Il était déjà possible d'effectuer une recherche de ces avoirs via le site MyMinfin. Désormais, une méthode 100% digitale permet de récupérer rapidement des avoirs dormants. Concrètement, tout citoyen vérifie d'abord s'il possède des avoirs dormants en son nom par le biais de MyMinfin, avant de les récupérer via e-DEPO en cas de recherche fructueuse.Le SPF Finances invite les citoyens à consulter régulièrement les dossiers à leur nom dans e-DEPO, car des fonds y sont parfois versés quand le compte en banque de la personne est inconnu ou invalide dans le cadre d'un remboursement, par exemple.