La vision plus sombre de l'avenir se reflète dans les attentes boursières: 48 % des personnes interrogées s'attendent à un recul des cours dans les trois prochains mois, alors que 20% espèrent toujours une hausse. Cette prudence s'observe aussi dans la stratégie de portefeuille, souligne le Baromètre des investisseurs ING.

Seuls 22% des répondants estiment le moment judicieux pour investir en actions dans des secteurs plus risqués, le pourcentage le plus bas enregistré depuis mars.

La vision plus sombre de l'avenir se reflète dans les attentes boursières: 48 % des personnes interrogées s'attendent à un recul des cours dans les trois prochains mois, alors que 20% espèrent toujours une hausse. Cette prudence s'observe aussi dans la stratégie de portefeuille, souligne le Baromètre des investisseurs ING. Seuls 22% des répondants estiment le moment judicieux pour investir en actions dans des secteurs plus risqués, le pourcentage le plus bas enregistré depuis mars.