"Le Conseil des gouverneurs prendra toutes les mesures nécessaires pour remplir le mandat de la BCE consistant à rechercher la stabilité des prix et à préserver la stabilité financière", selon un communiqué à l'issue de la réunion des gardiens de l'euro, qui ont décidé d'avancer de quelques mois le calendrier de diminution du programme d'achats de dettes afin de lutter contre l'inflation.

La guerre en Ukraine "augmente considérablement" les risques pour l'économie, selon Lagarde

Les risques pour les perspectives économiques de la zone euro "ont considérablement augmenté" avec l'invasion de l'Ukraine par la Russie, a déclaré jeudi Christine Lagarde, la présidente de la BCE qui a taillé dans ses prévisions de croissance pour l'année en cours.

Belga
© Belga

Les principaux risques sont liées à la hausse des prix de l'énergie et des matières premières ainsi qu'à la perturbation du commerce international, a détaillé Mme Lagarde, ajoutant que "l'ampleur des effets dépendra de l'évolution du conflit et de l'impact des sanctions" prises contre la Russie.

"Le Conseil des gouverneurs prendra toutes les mesures nécessaires pour remplir le mandat de la BCE consistant à rechercher la stabilité des prix et à préserver la stabilité financière", selon un communiqué à l'issue de la réunion des gardiens de l'euro, qui ont décidé d'avancer de quelques mois le calendrier de diminution du programme d'achats de dettes afin de lutter contre l'inflation.Les risques pour les perspectives économiques de la zone euro "ont considérablement augmenté" avec l'invasion de l'Ukraine par la Russie, a déclaré jeudi Christine Lagarde, la présidente de la BCE qui a taillé dans ses prévisions de croissance pour l'année en cours.Les principaux risques sont liées à la hausse des prix de l'énergie et des matières premières ainsi qu'à la perturbation du commerce international, a détaillé Mme Lagarde, ajoutant que "l'ampleur des effets dépendra de l'évolution du conflit et de l'impact des sanctions" prises contre la Russie.