Le Conseil d'administration de la Banque européenne d'Investissement a approuvé mercredi le principe d'un financement de 1,1 milliard d'euros en faveur de la Région Wallonne pour soutenir ses projets en matière d'efficacité énergétique et de résilience face aux inondations. Cette décision de principe devrait déboucher sur la signature d'un accord financier avant la fin de l'année, ajoute la BEI.

Ce montant, le plus élevé jamais envisagé par la BEI en Belgique en une seule opération. Il permettra d'améliorer la performance thermique du parc de logements sociaux wallon et de renforcer les infrastructures hydrologiques régionales, afin de les adapter à de futurs événements climatiques extrêmes.

"Nous allons poser le premier jalon d'un nouveau partenariat financier avec la Région wallonne, pour un montant historique en Belgique, et ceci en appui de projets majeurs pour les wallons et indispensables pour leur avenir, a précisé Kris Peeters, Vice-président de la BEI. Ils s'inscrivent pleinement dans les priorités stratégiques de la BEI en tant que 'Banque du climat'. La lutte contre le changement climatique, dans sa dimension offensive, passe par une réduction de l'empreinte carbone du secteur du logement social, ajoute-t-il. Elle impose aussi d'anticiper et de s'adapter, face aux risques de catastrophes comme celles de l'été dernier, en entreprenant de nombreux travaux de renforcement des berges des rivières."

Le Conseil d'administration de la Banque européenne d'Investissement a approuvé mercredi le principe d'un financement de 1,1 milliard d'euros en faveur de la Région Wallonne pour soutenir ses projets en matière d'efficacité énergétique et de résilience face aux inondations. Cette décision de principe devrait déboucher sur la signature d'un accord financier avant la fin de l'année, ajoute la BEI.Ce montant, le plus élevé jamais envisagé par la BEI en Belgique en une seule opération. Il permettra d'améliorer la performance thermique du parc de logements sociaux wallon et de renforcer les infrastructures hydrologiques régionales, afin de les adapter à de futurs événements climatiques extrêmes."Nous allons poser le premier jalon d'un nouveau partenariat financier avec la Région wallonne, pour un montant historique en Belgique, et ceci en appui de projets majeurs pour les wallons et indispensables pour leur avenir, a précisé Kris Peeters, Vice-président de la BEI. Ils s'inscrivent pleinement dans les priorités stratégiques de la BEI en tant que 'Banque du climat'. La lutte contre le changement climatique, dans sa dimension offensive, passe par une réduction de l'empreinte carbone du secteur du logement social, ajoute-t-il. Elle impose aussi d'anticiper et de s'adapter, face aux risques de catastrophes comme celles de l'été dernier, en entreprenant de nombreux travaux de renforcement des berges des rivières."