La Banque nationale a déjà averti qu'il était un peu prématuré de justifier ces reculs consécutifs par la hausse du coût de la vie. Selon De Tijd, la baisse en avril s'explique plutôt par la mesure de BNP Paribas Fortis d'instaurer un plafond de 250.000 euros sur les comptes épargne réglementés. Cette mesure est entrée en vigueur le 1er avril. D'autres banques comme ING ont également limité les montants d'épargne pouvant prétendre à un taux minimum de 0,11%.

En mars, il y avait encore 300,7 milliards d'euros sur les livrets d'épargne belges. Il s'agissait alors d'une baisse de 656 millions d'euros par rapport à février, un premier recul en près de six mois.

La montée des prix de l'énergie et des denrées alimentaires rend les fins de mois des ménages plus compliquées. Les prochains mois devront déterminer si la baisse observée aujourd'hui sur les livrets est structurelle ou non. La BNB avait tablé il y a quelques temps sur une hausse moyenne du pouvoir d'achat des Belges notamment parce que de plus en plus de personnes sont actives.

La Banque nationale a déjà averti qu'il était un peu prématuré de justifier ces reculs consécutifs par la hausse du coût de la vie. Selon De Tijd, la baisse en avril s'explique plutôt par la mesure de BNP Paribas Fortis d'instaurer un plafond de 250.000 euros sur les comptes épargne réglementés. Cette mesure est entrée en vigueur le 1er avril. D'autres banques comme ING ont également limité les montants d'épargne pouvant prétendre à un taux minimum de 0,11%. En mars, il y avait encore 300,7 milliards d'euros sur les livrets d'épargne belges. Il s'agissait alors d'une baisse de 656 millions d'euros par rapport à février, un premier recul en près de six mois. La montée des prix de l'énergie et des denrées alimentaires rend les fins de mois des ménages plus compliquées. Les prochains mois devront déterminer si la baisse observée aujourd'hui sur les livrets est structurelle ou non. La BNB avait tablé il y a quelques temps sur une hausse moyenne du pouvoir d'achat des Belges notamment parce que de plus en plus de personnes sont actives.