La progression du total bilantaire (+5,3 milliards d'euros) résulte principalement de transferts de patrimoine provenant d'organismes de pension étrangers. Les IRP exerçant des activités transfrontalières dans le cadre de la gestion de plans de pension étrangers ont ainsi vu leur total bilantaire grimper jusqu'à 8,9 milliards d'euros (+3,8 milliards), explique la FSMA.

Environ trois quarts des actifs (73%) ont été investis dans des organismes de placement collectif, principalement des fonds d'actions et d'obligations. Onze pour cent ont aussi été placés directement dans des obligations et 9% dans des actions. Le taux de couverture a lui baissé à 124%, les faibles taux d'intérêt obligeant les IRP à affecter un montant plus important pour pouvoir honorer leurs futures obligations, ajoute la FSMA. Au total, le nombre d'institutions est stable (+2).

La progression du total bilantaire (+5,3 milliards d'euros) résulte principalement de transferts de patrimoine provenant d'organismes de pension étrangers. Les IRP exerçant des activités transfrontalières dans le cadre de la gestion de plans de pension étrangers ont ainsi vu leur total bilantaire grimper jusqu'à 8,9 milliards d'euros (+3,8 milliards), explique la FSMA. Environ trois quarts des actifs (73%) ont été investis dans des organismes de placement collectif, principalement des fonds d'actions et d'obligations. Onze pour cent ont aussi été placés directement dans des obligations et 9% dans des actions. Le taux de couverture a lui baissé à 124%, les faibles taux d'intérêt obligeant les IRP à affecter un montant plus important pour pouvoir honorer leurs futures obligations, ajoute la FSMA. Au total, le nombre d'institutions est stable (+2).