Malgré les taux d'intérêt bas du moment, les Belges persistent, mois après mois, à placer des montants record sur des comptes d'épargne.