L'Université libre de Bruxelles a annoncé lundi souscrire à hauteur de 200.000 euros à la campagne de capitalisation de la coopérative, tandis que cinq organisations de la CSC francophone y injectent ensemble plus de 100.000 euros.

Si la future banque éthique et durable obtient son agrément, l'ULB rejoindra le collège des investisseurs institutionnels de NewB (coopérateurs "C") aux côtés de la Fondation pour les Générations futures, de la coopérative Smart, de finance&invest.brussels, de la Fondation Chimay-Wartoise et des trois entités du groupe Monceau Assurance, déjà présentes au capital de la coopérative depuis 2016.

Effet boule de neige

"Le montant réuni dans le cadre de la campagne de souscription a fortement augmenté ces derniers jours et heures", se félicite Bernard Bayot, président de NewB. "L'effet boule de neige que nous anticipions est en train de se réaliser."

Il relève ainsi que près de 20.000 investisseurs ont décidé jusqu'à présent de s'impliquer dans le projet et que 14,5 millions sont arrivés sur les comptes liés à la campagne, sachant qu'il faut un délai de 36 heures pour que ce soit le cas.

4 millions par jours durant les 3 derniers jours

"Le véritable montant est donc sensiblement supérieur", anticipe-t-il, pointant les 3.000 souscriptions comptabilisées sur la seule journée de dimanche. "Pour faire simple, il nous faut 4 millions d'euros par jour durant les trois derniers jours pour parvenir aux 30 millions. La mobilisation se poursuit. Et nous sommes confiants et pensons que cela fonctionnera vu l'effet boule de neige."

NewB a jusque mercredi soir minuit pour réunir les 30 millions d'euros nécessaires pour obtenir son agrément bancaire. Mais ce n'est donc que 36 heures plus tard, vendredi midi, qu'elle pourra faire le décompte de la somme récoltée sur les comptes en banque liés à la campagne.

L'Université libre de Bruxelles a annoncé lundi souscrire à hauteur de 200.000 euros à la campagne de capitalisation de la coopérative, tandis que cinq organisations de la CSC francophone y injectent ensemble plus de 100.000 euros. Si la future banque éthique et durable obtient son agrément, l'ULB rejoindra le collège des investisseurs institutionnels de NewB (coopérateurs "C") aux côtés de la Fondation pour les Générations futures, de la coopérative Smart, de finance&invest.brussels, de la Fondation Chimay-Wartoise et des trois entités du groupe Monceau Assurance, déjà présentes au capital de la coopérative depuis 2016. "Le montant réuni dans le cadre de la campagne de souscription a fortement augmenté ces derniers jours et heures", se félicite Bernard Bayot, président de NewB. "L'effet boule de neige que nous anticipions est en train de se réaliser." Il relève ainsi que près de 20.000 investisseurs ont décidé jusqu'à présent de s'impliquer dans le projet et que 14,5 millions sont arrivés sur les comptes liés à la campagne, sachant qu'il faut un délai de 36 heures pour que ce soit le cas. "Le véritable montant est donc sensiblement supérieur", anticipe-t-il, pointant les 3.000 souscriptions comptabilisées sur la seule journée de dimanche. "Pour faire simple, il nous faut 4 millions d'euros par jour durant les trois derniers jours pour parvenir aux 30 millions. La mobilisation se poursuit. Et nous sommes confiants et pensons que cela fonctionnera vu l'effet boule de neige." NewB a jusque mercredi soir minuit pour réunir les 30 millions d'euros nécessaires pour obtenir son agrément bancaire. Mais ce n'est donc que 36 heures plus tard, vendredi midi, qu'elle pourra faire le décompte de la somme récoltée sur les comptes en banque liés à la campagne.