Les flux extra-UE se sont élevés à 28,4 milliards d'euros, les flux intra-UE atteignant 10,3 milliards d'euros. Sur les quatre dernières années, les envois de fonds des travailleurs expatriés sont demeurés stables autour de 28 milliards pour les flux extra-UE et de 10 milliards pour les flux intra-UE.

Les envois de fonds des travailleurs expatriés ont été les plus importants en 2012 en France (8,8 milliards d'euros, dont 69% étaient des envois de fonds hors UE), en Italie (6,8 milliards, 84% hors UE), en Espagne (6,6 milliards), au Royaume-Uni (6,3 milliards, 78% hors UE) et en Allemagne (3,1 milliards, 63% hors UE). Ensemble, ces cinq États membres comptaient pour plus de 80% des envois totaux de fonds des travailleurs expatriés de l'UE27.

Les envois de fonds des travailleurs expatriés sont en baisse à 490 millions d'euros en Belgique en 2012 (dont 427 millions d'euros hors UE), contre 511 millions d'euros en 2011 (443 millions d'euros hors UE).

Les flux extra-UE se sont élevés à 28,4 milliards d'euros, les flux intra-UE atteignant 10,3 milliards d'euros. Sur les quatre dernières années, les envois de fonds des travailleurs expatriés sont demeurés stables autour de 28 milliards pour les flux extra-UE et de 10 milliards pour les flux intra-UE. Les envois de fonds des travailleurs expatriés ont été les plus importants en 2012 en France (8,8 milliards d'euros, dont 69% étaient des envois de fonds hors UE), en Italie (6,8 milliards, 84% hors UE), en Espagne (6,6 milliards), au Royaume-Uni (6,3 milliards, 78% hors UE) et en Allemagne (3,1 milliards, 63% hors UE). Ensemble, ces cinq États membres comptaient pour plus de 80% des envois totaux de fonds des travailleurs expatriés de l'UE27. Les envois de fonds des travailleurs expatriés sont en baisse à 490 millions d'euros en Belgique en 2012 (dont 427 millions d'euros hors UE), contre 511 millions d'euros en 2011 (443 millions d'euros hors UE).