Afin de prévenir le blanchiment d'argent et la fraude, les banques sont tenues de vérifier régulièrement l'identité des dirigeants et des principaux actionnaires lors de l'ouverture d'un compte de société. Un processus chronophage qui s'effectue individuellement pour chaque banque et doit être répété fréquemment. Les différentes institutions bancaires pourront dorénavant partager ces informations d'identification entre elles via l'application Kube.

Le client ne devra saisir ses données qu'une seule fois sur la plateforme, après quoi elles seront vérifiées et validées par la banque. Les données seront ensuite partagées de manière sécurisée entre les organisations affiliées. Les entreprises pourront dès lors ouvrir des comptes sans paperasse administrative ni retard.

Les modifications des données des sociétés seront également partagées, pour permettre aux banques affiliées de disposer à tout moment des informations les plus récentes.

Le secteur financier belge est le premier en Europe à utiliser une telle base de données sécurisée et décentralisée basée sur la technologie blockchain pour l'identification des entreprises.

Outre les quatre grandes banques, d'autres pourront également rejoindre la plateforme à l'avenir, assure Isabel Group.

Afin de prévenir le blanchiment d'argent et la fraude, les banques sont tenues de vérifier régulièrement l'identité des dirigeants et des principaux actionnaires lors de l'ouverture d'un compte de société. Un processus chronophage qui s'effectue individuellement pour chaque banque et doit être répété fréquemment. Les différentes institutions bancaires pourront dorénavant partager ces informations d'identification entre elles via l'application Kube. Le client ne devra saisir ses données qu'une seule fois sur la plateforme, après quoi elles seront vérifiées et validées par la banque. Les données seront ensuite partagées de manière sécurisée entre les organisations affiliées. Les entreprises pourront dès lors ouvrir des comptes sans paperasse administrative ni retard. Les modifications des données des sociétés seront également partagées, pour permettre aux banques affiliées de disposer à tout moment des informations les plus récentes. Le secteur financier belge est le premier en Europe à utiliser une telle base de données sécurisée et décentralisée basée sur la technologie blockchain pour l'identification des entreprises. Outre les quatre grandes banques, d'autres pourront également rejoindre la plateforme à l'avenir, assure Isabel Group.