Dans le détail, c'est l'énergie qui a enregistré la baisse des prix la plus forte: les prix de l'énergie ont reculé de 7,9%, après une chute de 9,3% en janvier, souligne Eurostat. Les biens industriels hors énergie se sont eux aussi repliés mais de seulement 0,1% (chiffre révisé), comme en janvier.

En revanche, l'inflation est revenue en territoire positif pour le secteur alimentation, boissons alcoolisées et tabac (+0,5% contre -0,1% en janvier). Quant aux services, c'est le secteur qui continue d'enregistrer le taux d'inflation le plus élevé: 1,2% (chiffre révisé) contre 1,0% en janvier).

En février, les taux d'inflation les plus faibles ont été observés en Grèce (-1,9%) et en Lituanie (-1,5%). Des taux positifs ont été enregistrés à Malte (0,6%) et en Autriche (0,5%). Les prix ont reculé de 0,1% en février sur un an en Allemagne et de 0,3% en France. En Belgique, le taux était de -0,4%.

Les plus forts impacts à la hausse sur le taux d'inflation annuel de la zone euro proviennent des restaurants & cafés (+0,12 point de pourcentage), des loyers (+0,11 point de pourcentage) et du tabac (+0,07 points de pourcentage), tandis que les carburants pour le transport (-0,64 point de pourcentage), les combustibles liquides (-0,19 point de pourcentage) et les télécommunications (-0,06 points de pourcentage) ont eu les plus forts impacts à la baisse, détaille encore Eurostat.

Dans le détail, c'est l'énergie qui a enregistré la baisse des prix la plus forte: les prix de l'énergie ont reculé de 7,9%, après une chute de 9,3% en janvier, souligne Eurostat. Les biens industriels hors énergie se sont eux aussi repliés mais de seulement 0,1% (chiffre révisé), comme en janvier.En revanche, l'inflation est revenue en territoire positif pour le secteur alimentation, boissons alcoolisées et tabac (+0,5% contre -0,1% en janvier). Quant aux services, c'est le secteur qui continue d'enregistrer le taux d'inflation le plus élevé: 1,2% (chiffre révisé) contre 1,0% en janvier).En février, les taux d'inflation les plus faibles ont été observés en Grèce (-1,9%) et en Lituanie (-1,5%). Des taux positifs ont été enregistrés à Malte (0,6%) et en Autriche (0,5%). Les prix ont reculé de 0,1% en février sur un an en Allemagne et de 0,3% en France. En Belgique, le taux était de -0,4%.Les plus forts impacts à la hausse sur le taux d'inflation annuel de la zone euro proviennent des restaurants & cafés (+0,12 point de pourcentage), des loyers (+0,11 point de pourcentage) et du tabac (+0,07 points de pourcentage), tandis que les carburants pour le transport (-0,64 point de pourcentage), les combustibles liquides (-0,19 point de pourcentage) et les télécommunications (-0,06 points de pourcentage) ont eu les plus forts impacts à la baisse, détaille encore Eurostat.