Le résultat net trimestriel d'Ageas a donc augmenté de manière significative, bénéficiant en outre de plus-values en Belgique et en Asie, alors que l'année dernière avait été affectée par des dépréciations d'actions.

En Asie, l'activité Vie s'est établie à 442,9 millions d'euros, là où elle n'était que de 210,4 il y a un an. Le résultat y a été tiré par une solide performance opérationnelle et renforcé par l'impact des marchés financiers.

Le résultat net de la Belgique, de 304,6 millions d'euros (contre 306,2 il y a un an) a, lui, été alimenté par le maintien d'une solide performance opérationnelle en Non-vie et par les rendements des investissements immobiliers, explique le groupe.

En Europe continentale, la baisse du résultat net est liée aux investissements informatiques en France et au désinvestissement des activités au Luxembourg en décembre 2018.

Et au Royaume-Uni, les performances ont souffert de l'inflation des sinistres en Automobile observée sur l'ensemble du marché britannique.