Après un rendement négatif de -3,07% en 2018 et un record de 15,24% en 2019, le rendement moyen des fonds de pension belge affiche un rendement moyen de 4,51% en 2020 en dépit des soubresauts sur les marchés en début de pandémie.

"Malgré le fait que les portefeuilles de placement des fonds de pension soient tombés dans le rouge en mars 2020, les marchés financiers se sont rapidement redressés. Cet effet, combiné à une nouvelle baisse des taux d'intérêt, rendra le résultat financier positif à la fin de 2020. Ces rendements ont été obtenus grâce à une politique d'investissement axée sur les investissements à long terme dans l'économie réelle", a expliqué Pensioplus.

Le deuxième pilier du système des pensions correspond à la pension supplémentaire constituée avec les cotisations patronales. Cela peut se faire via une assurance-groupe ou des fonds de pension.

Ces fonds de pension investissent l'argent qu'ils reçoivent dans toutes sortes d'actifs, principalement des obligations, des actions et des biens immobiliers. L'an dernier, les investissements dans les obligations représentaient un peu plus de 52% du total et les investissements dans les actions un peu plus de 37%, une part stable selon Pensioplus.

Cet argent et le rendement obtenu sont ensuite versés à l'affilié après sa retraite en complément de la pension légale.

Ce rendement annuel n'est bien sûr qu'un instantané, car l'argent n'est versé qu'après la retraite. Sur une période de 35 ans, le rendement réel (après inflation) est actuellement de 4,660% par an, selon les données de l'organisation. Cela signifie que 100 euros investis dans un fonds de pension en 1985 sont devenus aujourd'hui près de 1.012 euros (nominal) ou 466 euros (compte tenu de l'inflation).

Après un rendement négatif de -3,07% en 2018 et un record de 15,24% en 2019, le rendement moyen des fonds de pension belge affiche un rendement moyen de 4,51% en 2020 en dépit des soubresauts sur les marchés en début de pandémie. "Malgré le fait que les portefeuilles de placement des fonds de pension soient tombés dans le rouge en mars 2020, les marchés financiers se sont rapidement redressés. Cet effet, combiné à une nouvelle baisse des taux d'intérêt, rendra le résultat financier positif à la fin de 2020. Ces rendements ont été obtenus grâce à une politique d'investissement axée sur les investissements à long terme dans l'économie réelle", a expliqué Pensioplus. Le deuxième pilier du système des pensions correspond à la pension supplémentaire constituée avec les cotisations patronales. Cela peut se faire via une assurance-groupe ou des fonds de pension. Ces fonds de pension investissent l'argent qu'ils reçoivent dans toutes sortes d'actifs, principalement des obligations, des actions et des biens immobiliers. L'an dernier, les investissements dans les obligations représentaient un peu plus de 52% du total et les investissements dans les actions un peu plus de 37%, une part stable selon Pensioplus. Cet argent et le rendement obtenu sont ensuite versés à l'affilié après sa retraite en complément de la pension légale. Ce rendement annuel n'est bien sûr qu'un instantané, car l'argent n'est versé qu'après la retraite. Sur une période de 35 ans, le rendement réel (après inflation) est actuellement de 4,660% par an, selon les données de l'organisation. Cela signifie que 100 euros investis dans un fonds de pension en 1985 sont devenus aujourd'hui près de 1.012 euros (nominal) ou 466 euros (compte tenu de l'inflation).