Le parquet d'Anvers confirme que "ceux qui régularisent leur situation fiscale ne seront plus poursuivis sur le plan pénal". Le montant qu'ils devront payer au fisc dépendra notamment de la direction de l'inspection spéciale des impôts (ISI) qui traite le dossier. L'ISI se montre par exemple plus stricte à Gand qu'à Namur ou Bruxelles.

Les sommes à payer peuvent par exemple atteindre 35% du montant total se trouvant sur le compte suisse ou se limiter à la taxe sur les intérêts des dernières années, qui ne dépasse souvent pas 5% de l'argent caché.

Le parquet d'Anvers confirme que "ceux qui régularisent leur situation fiscale ne seront plus poursuivis sur le plan pénal". Le montant qu'ils devront payer au fisc dépendra notamment de la direction de l'inspection spéciale des impôts (ISI) qui traite le dossier. L'ISI se montre par exemple plus stricte à Gand qu'à Namur ou Bruxelles. Les sommes à payer peuvent par exemple atteindre 35% du montant total se trouvant sur le compte suisse ou se limiter à la taxe sur les intérêts des dernières années, qui ne dépasse souvent pas 5% de l'argent caché.