Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

05/10/18 à 10:18 - Mise à jour à 10:17

Les économies sont parfois les meilleurs placements

Le livret d'épargne en Belgique rapporte peu, à peine 0.11%, et c'est moins que l'inflation. Et ce rendement ne va pas augmenter avant.... septembre 2019.

Les économies sont parfois les meilleurs placements

© Internet

L'épargnant belge n'est pas gâté. Depuis des années, il paie le prix fort de la crise de 2008 avec des rendements proches de 0% pour les livrets d'épargne. Faites d'ailleurs le test, la plupart des livrets d'épargne des banques belges offrent encore aujourd'hui du 0.11%, c'est-à-dire le taux minimum légal. Et donc oui, l'économie va mieux que durant la crise, mais le rendement du livret d'épargne reste en réalité négatif. Je dis négatif, car l'inflation en Belgique est d'environ 2%. Si on soustrait cette inflation au taux de 0.11%, notre épargne donne hélas un rendement négatif. C'est en quelque sorte le prix à payer si nous ne voulons pas aller en Bourse ou vers d'autres placements alternatifs. La mauvaise nouvelle, c'est que le rendement de 0.11% a de bonnes raisons de rester au plancher pendant encore un an, car le taux du livret d'épargne dépend de l'évolution des taux d'intérêt à court terme. Or, ces taux sont fixés par la banque centrale européenne et le président de cette banque a déjà annoncé que les taux à court terme ne remonteraient pas avant septembre 2019.

Certains auront du mal à croire à cette version et diront que les taux hypothécaires sont en train de remonter alors qu'eux aussi dépendent de l'évolution des taux. C'est en partie vrai, sauf que les prêts hypothécaires ne dépendent pas des taux à court terme, mais bien des taux à long terme qui, eux, ne sont pas fixés ou pas fixés entièrement par la banque centrale européenne. Voilà pourquoi, il peut y avoir ce sentiment de deux poids, deux mesures.

Alors, que faire si on veut malgré tout avoir un peu de rendement et ne pas investir en Bourse. La première option, comme le suggèrent mes confrères de L'Echo, c'est d'aller voir du côté des comptes à haut rendement. Ce sont des comptes qu'on peut trouver chez les banques classiques ou chez des banques plus petites ou étrangères. Mais le rendement, s'il est plus élevé, impose plusieurs conditions genre ne pas y verser plus de 500 euros par mois. Il ne faut cependant pas non plus se faire des illusions, ces comptes à haut rendement offrent du 1.20%, c'est donc un rendement toujours inférieur au taux d'inflation. L'autre alternative, c'est de faire des économies, et les économies sont parfois les meilleurs placements. Une bonne isolation du toit peut engendrer des économies d'énergie de 30% ! Autant le rappeler.

En savoir plus sur:

Nos partenaires