Une carte de crédit (Visa, Mastercard ou American Express, par exemple) est une carte de débit qui permet que vos paiements et retraits d'argent ne soient pas débités immédiatement de votre compte. L'émetteur de la carte vous accorde donc un crédit. Si vous demandez une telle carte, elle sera généralement liée à un compte courant auprès de la banque émettrice de la carte. C'est logique : c'est la banque qui avance vos transactions, et elle veut donc être certaine qu'elle pourra régler l'encours de la carte de crédit, par exemple une fois par mois. En liant votre carte à votre compte courant, la banque s'assure donc une sécurité.
...

Une carte de crédit (Visa, Mastercard ou American Express, par exemple) est une carte de débit qui permet que vos paiements et retraits d'argent ne soient pas débités immédiatement de votre compte. L'émetteur de la carte vous accorde donc un crédit. Si vous demandez une telle carte, elle sera généralement liée à un compte courant auprès de la banque émettrice de la carte. C'est logique : c'est la banque qui avance vos transactions, et elle veut donc être certaine qu'elle pourra régler l'encours de la carte de crédit, par exemple une fois par mois. En liant votre carte à votre compte courant, la banque s'assure donc une sécurité.Le montant que vous payez pour une telle carte de crédit dépend de différents facteurs. En Belgique, le coût annuel varie entre 0 et 570 euros, selon TopCompare.be, un site de comparaison de produits financiers. Le prix augmente en fonction des suppléments, tels que les assurances, les miles aériens et autres programmes d'épargne. Si vous n'y voyez pas d'utilité, certains établissements financiers vous proposent même de ne rien facturer du tout pour une carte de crédit.Compte à vue obligatoireC'est notamment le cas chez Keytrade Bank. Si vous y ouvrez un compte courant gratuit, vous recevrez deux cartes de débit, qui vous rapporteront 5 cents sur chaque transaction. Pendant la première année, vous avez également droit à une carte de crédit gratuite. L'année écoulée, la carte restera gratuite à condition que vous l'utilisiez au moins douze fois par an. En fonction de vos revenus et sous réserve de l'acceptation de votre demande, vous avez droit à la formule Classic, Gold ou Platinum.Argenta vous propose la formule Green, gratuite. "Elle vous donne également droit à deux cartes de débit gratuites et à une carte de crédit avec une limite standard de 1250 euros par mois", explique Quentin Denis, CEO de TopCompare.be. "Ensuite, il y a les néo-banques, qui se démarquent en proposant des applis fonctionnelles pour la gestion de votre budget. Elles aussi proposent souvent des cartes de crédit virtuelles gratuites. Parmi celles-ci, on retrouve la Monese Simple, la N26 Standard et la Revolut Standard. Si vous voulez aussi une carte physique, vous devrez peut-être payer quelques euros pour les frais d'expédition.""Les cartes de ces néo-banques sont en fait des cartes de débit", précise Quentin Denis. "Elles ne permettent pas de descendre en dessous de zéro. Vous devez donc prévoir suffisamment d'argent à l'avance sur le compte lié. Toutefois, elles présentent aussi des caractéristiques propres aux cartes de crédit, comme les assurances et la possibilité de payer dans les boutiques (en ligne) ou les établissements qui n'acceptent que Mastercard ou Visa."En 2016, NewB, la banque coopérative belge axée sur l'investissement éthique et durable, a lancé la carte prépayée gratuite GoodPay Mastercard. Celle-ci sera supprimée en juin 2021 et remplacée par une carte de crédit liée à un compte courant et correspondant davantage aux valeurs de la banque, tournant autour de la coopération. NewB plaide en faveur du "prix conscient", c'est-à-dire que les coopérateurs et coopératrices peuvent payer pour l'utilisation de leurs comptes en fonction des moyens dont ils ou elles disposent.Compte à vue non obligatoireCertains acteurs proposent même une carte de crédit gratuite sans obligation d'ouvrir un compte courant. La carte peut être liée à un compte ouvert dans n'importe quelle banque. "Europabank, qui fait partie de Crelan, est la seule banque belge qui émet elle-même ses cartes de crédit", explique Quentin Denis. "La carte est entièrement gratuite, son plafond est de 2 500 euros et elle offre la protection 'Verified by Visa'. Cette technologie permet de garantir la sécurité des paiements en ligne."La société spécialisée dans le crédit Buy Way propose également une Mastercard gratuite. Ici, vous pouvez choisir vous-même le plafond, qui doit être compris entre 1250 et 10 000 euros.Les banques ne sont pas les seules à émettre des cartes de crédit. C'est également le cas de grandes entreprises, telles que les chaînes de supermarchés et les compagnies aériennes. Quel que soit l'organisme auprès duquel vous prenez une carte de crédit, vous devrez toujours signer un contrat de crédit. "Les personnes qui font souvent leurs courses chez Carrefour, par exemple, pourraient envisager d'adopter la carte Visa Classic gratuite", explique Quentin Denis. "Celle-ci peut également servir de carte de crédit classique, et être utilisée dans d'autres magasins (en ligne). Chez Carrefour, en revanche, elle donne droit à des réductions allant jusqu'à 10 % sur les achats quotidiens, et à des bons de 5 euros par tranche d'achat de 100 euros certains jours."GratuitesLes cartes de crédit classiques des grandes banques fonctionnent souvent avec un crédit gratuit temporaire, appelé débit différé. En général, vos paiements et retraits sont regroupés et débités de votre compte une fois par mois sous la forme d'un montant global. Cela prend souvent la forme d'une domiciliation. Dans ce cas, vous ne payez pas d'intérêts, et votre carte de crédit gratuite est vraiment gratuite. Si vous optez pour un remboursement échelonné sur une plus longue période, des intérêts vous seront alors facturés. Il n'est pas rare de voir des taux annuels effectifs globaux s'élevant à 15 pour cent. Même si la carte en elle-même ne vous coûte rien, les frais qui découlent de son utilisation peuvent vite s'accumuler.En outre, un certain nombre de cartes de crédit gratuites ne proposent pas de débit différé, mais un crédit dit renouvelable. Dans ce cas, le remboursement des dettes contractées est de toute façon étalé, et les intérêts associés sont en principe substantiels. Les avantages qu'apporte une carte de crédit ne sont souvent pas assez nombreux pour compenser ces intérêts très élevés.Une carte de crédit gratuite peut donc sembler tentante, mais il est préférable de se renseigner sur les conditions de crédit et les coûts associés. "Il est également conseillé de choisir une carte en fonction de son style de vie et de ses habitudes", ajoute Quentin Denis. "Bon nombre de cartes non gratuites proposent des assurances achats et voyages intéressantes, par exemple. Elles peuvent alors être plus avantageuses que les simples assurances pour ceux qui font des achats en ligne ou qui partent en vacances régulièrement. Établissez donc une liste de vos besoins et comparez les cartes de crédit en fonction de ceux-ci."