Cette progression de 2% s'explique par l'excédent financier de 6,6 milliards d'euros dégagé au cours du trimestre (les actifs moins les dettes) et par l'évolution favorable des cours boursiers, précise le journal financier.

Les particuliers ont constitué des actifs financiers pour 10 milliards d'euros, une nouvelle fois essentiellement sous la forme de dépôts d'épargne réglementés (6,7 milliards d'euros). Les ménages ont aussi augmenté leur détention de produits d'assurance (+4,4 milliards d'euros) et de titres à revenus fixes (+3,4 milliards d'euros) à long terme. La faiblesse des taux d'intérêt à court terme a en revanche poussé les particuliers à continuer à réduire leurs dépôts à vue et à terme (-3 milliards d'euros).

L'augmentation des portefeuilles d'actions et des fonds de placement s'explique exclusivement par la hausse des cours de Bourse qui a généré des plus-values de 7,5 milliards d'euros au premier trimestre. Sur cette période, les ménages ont en effet vendu des actions à hauteur de plus d'un milliard d'euros et ont effectué des retraits des fonds de placement de 256 millions d'euros, ajoutent 'L'Echo' et son pendant flamand, 'De Tijd'.

Trends.be avec Belga

Cette progression de 2% s'explique par l'excédent financier de 6,6 milliards d'euros dégagé au cours du trimestre (les actifs moins les dettes) et par l'évolution favorable des cours boursiers, précise le journal financier. Les particuliers ont constitué des actifs financiers pour 10 milliards d'euros, une nouvelle fois essentiellement sous la forme de dépôts d'épargne réglementés (6,7 milliards d'euros). Les ménages ont aussi augmenté leur détention de produits d'assurance (+4,4 milliards d'euros) et de titres à revenus fixes (+3,4 milliards d'euros) à long terme. La faiblesse des taux d'intérêt à court terme a en revanche poussé les particuliers à continuer à réduire leurs dépôts à vue et à terme (-3 milliards d'euros). L'augmentation des portefeuilles d'actions et des fonds de placement s'explique exclusivement par la hausse des cours de Bourse qui a généré des plus-values de 7,5 milliards d'euros au premier trimestre. Sur cette période, les ménages ont en effet vendu des actions à hauteur de plus d'un milliard d'euros et ont effectué des retraits des fonds de placement de 256 millions d'euros, ajoutent 'L'Echo' et son pendant flamand, 'De Tijd'. Trends.be avec Belga