De plus en plus de femmes accèdent à de hautes fonctions dans le monde très masculin de la finance. Voyez par exemple Jane Fraser qui cornaque depuis l'an dernier la grande banque américaine Citigroup. Mais en Belgique aussi, le paysage financier se féminise toujours davantage. La preuve encore récemment avec l'accession de trois femmes à de hautes fonctions chez ING Belgique, Degroof Petercam et BNP Paribas Fortis.
...

De plus en plus de femmes accèdent à de hautes fonctions dans le monde très masculin de la finance. Voyez par exemple Jane Fraser qui cornaque depuis l'an dernier la grande banque américaine Citigroup. Mais en Belgique aussi, le paysage financier se féminise toujours davantage. La preuve encore récemment avec l'accession de trois femmes à de hautes fonctions chez ING Belgique, Degroof Petercam et BNP Paribas Fortis. Chez ING Belgique, c'est Pinar Abay (44 ans) qui a été choisie ces jours-ci pour succéder à Diego du Monceau à la présidence de l'enseigne de l'avenue Marnix, devenant ainsi la toute première femme à diriger le conseil de la banque en 150 ans d'histoire. Une casquette que cette Turque d'origine diplômée de Harvard, qui a travaillé chez McKinsey (à Istanbul, San Francisco et New York) avant de rejoindre ING en 2011, combinera avec ses actuelles fonctions au sein du comité de direction de la maison mère néerlandaise. Un job qui la voit superviser les activités de la banque aux Pays-Bas, au Luxembourg... et en Belgique. Lire aussi: Du côté de Degroof Petercam, Sabine Caudron vient, pour sa part, de faire son entrée au sein du comité de direction en tant que responsable du pôle private banking, et ce suite au départ de Bruno Colmant. La cinquantaine élégante, cette figure bien connue du petit monde de la banque privée affiche un parcours professionnel de près de 30 ans dans le domaine financier et plus particulièrement du private banking. Parfaite trilingue, Sabine Caudron a passé 18 ans au sein de l'ex-Fortis où elle a notamment été directrice des activités de la banque privée à Bruxelles avant de rejoindre Puilaetco Dewaay et finalement Degroof Petercam en 2018. Quant à Sandra Wilikens, la cinquantaine tout aussi élégante, elle est la première femme à pousser la porte du comité de direction du leader du marché BNP Paribas Fortis, composé jusqu'ici de six hommes. Ancienne championne de natation, cette juriste de formation (VUB) est arrivée aux débuts des années 2000 au sein de l'ex-Fortis où elle s'est d'abord occupée de planification successorale avant de devenir en 2015 secrétaire générale de la filiale belge du groupe bancaire français et, trois ans plus tard, responsable des ressources humaines.