A un an d'écart, le PIB belge s'est renforcé de 1,6% et non de 1,7%. En comparaison avec le trimestre précédent, l'activité a progressé de 0,4% dans les services et de 0,1% dans l'industrie. Dans la construction, en revanche, elle a reculé de 0,2%. La demande intérieure (hors stocks) est restée stable.

Les exportations de biens et de services sont en augmentation de 0,8%, tandis que les importations se sont accrues de 0,2%. Par conséquent, la contribution des exportations nettes à la croissance du PIB s'est établie à un peu plus de 0,5 point de pourcentage, observe la BNB.

Toujours au troisième trimestre de 2018, l'emploi intérieur, en nombre de personnes, s'est redressé de 0,4% par rapport au trimestre précédent. A un an d'écart, l'augmentation s'élève à 1,3%.