Au total, quelque 262.000 fausses coupures ont été retirées de la circulation de juillet à décembre 2018, contre 301.000 au premier semestre et 363.000 entre juillet et décembre 2017, soit une baisse de 28%. Les billets de 20 et 50 euros demeurent les valeurs les plus contrefaites, représentant environ 85% des contrefaçons.

Les saisies du dernier semestre représentent une valeur d'environ 14 millions d'euros, selon les calculs de l'AFP. "La probabilité de recevoir une coupure contrefaite est minime", relativise l'institut, rappelant qu'il y a actuellement plus de 22 milliards de billets en euros en circulation, soit une valeur totale d'environ 1.200 milliards d'euros.

Pour compliquer le travail des faux-monnayeurs, la BCE dote progressivement la zone euro de nouveaux billets avec des dispositifs de sécurité renforcés. Les nouvelles coupures de 5, 10, 20 et 50 euros ont été mises en circulation entre 2013 et 2017 et les deux derniers billets de la série Europe, soit ceux de 100 et 200 euros, seront ajoutés le 28 mai prochain.

Après l'avoir décidé en 2016, l'institution va mettre fin dimanche à l'émission de billets de 500 euros, accusés de faire le jeu des trafiquants de tout poil. L'Allemagne et l'Autriche, deux pays particulièrement attachés à l'argent liquide au quotidien, continueront néanmoins à émettre ces coupures pendant trois mois.

Au total, quelque 262.000 fausses coupures ont été retirées de la circulation de juillet à décembre 2018, contre 301.000 au premier semestre et 363.000 entre juillet et décembre 2017, soit une baisse de 28%. Les billets de 20 et 50 euros demeurent les valeurs les plus contrefaites, représentant environ 85% des contrefaçons. Les saisies du dernier semestre représentent une valeur d'environ 14 millions d'euros, selon les calculs de l'AFP. "La probabilité de recevoir une coupure contrefaite est minime", relativise l'institut, rappelant qu'il y a actuellement plus de 22 milliards de billets en euros en circulation, soit une valeur totale d'environ 1.200 milliards d'euros. Pour compliquer le travail des faux-monnayeurs, la BCE dote progressivement la zone euro de nouveaux billets avec des dispositifs de sécurité renforcés. Les nouvelles coupures de 5, 10, 20 et 50 euros ont été mises en circulation entre 2013 et 2017 et les deux derniers billets de la série Europe, soit ceux de 100 et 200 euros, seront ajoutés le 28 mai prochain. Après l'avoir décidé en 2016, l'institution va mettre fin dimanche à l'émission de billets de 500 euros, accusés de faire le jeu des trafiquants de tout poil. L'Allemagne et l'Autriche, deux pays particulièrement attachés à l'argent liquide au quotidien, continueront néanmoins à émettre ces coupures pendant trois mois.