Les activités bancaires belges de l'ex-Dexia avaient été acquises par l'État belge lors de la chute de l'institution bancaire en 2011. "Mais maintenant, nous devons examiner si nous ne pouvons pas vendre cette banque", a affirmé le ministre N-VA. "Une privatisation pourrait constituer une bonne affaire", pour autant que la vente se fasse dans des conditions de marché favorables, a-t-il ajouté.

Les activités bancaires belges de l'ex-Dexia avaient été acquises par l'État belge lors de la chute de l'institution bancaire en 2011. "Mais maintenant, nous devons examiner si nous ne pouvons pas vendre cette banque", a affirmé le ministre N-VA. "Une privatisation pourrait constituer une bonne affaire", pour autant que la vente se fasse dans des conditions de marché favorables, a-t-il ajouté.