Mardi matin, l'euro s'échangeait contre aux alentours de 1,0660 franc, après le plus haut de 1,0690 franc lundi vers 20h00.

Le recul du franc se produit de manière lente depuis le 13 juillet et la conclusion d'un accord au sein de la zone euro sur l'apport d'un nouveau plan d'aide à la Grèce. Le risque de voir Athènes sortir de la monnaie unique écartée, la devise suisse perd quelque peu de son attrait en tant que valeur refuge.

Le passage à la hausse par l'euro du cap de 1,06 franc permet de franchir un fort niveau de résistance, ont relevé des experts de la Banque cantonale de Zurich. Outre le cas grec, l'euro est pour l'heure porté par les perspectives favorables de l'économie allemande, plus grand acteur de la zone monétaire.

Mardi matin, l'euro s'échangeait contre aux alentours de 1,0660 franc, après le plus haut de 1,0690 franc lundi vers 20h00.Le recul du franc se produit de manière lente depuis le 13 juillet et la conclusion d'un accord au sein de la zone euro sur l'apport d'un nouveau plan d'aide à la Grèce. Le risque de voir Athènes sortir de la monnaie unique écartée, la devise suisse perd quelque peu de son attrait en tant que valeur refuge.Le passage à la hausse par l'euro du cap de 1,06 franc permet de franchir un fort niveau de résistance, ont relevé des experts de la Banque cantonale de Zurich. Outre le cas grec, l'euro est pour l'heure porté par les perspectives favorables de l'économie allemande, plus grand acteur de la zone monétaire.