Grâce au réseau du prince, ces clients belges ont pu dissimuler des millions sur des comptes bancaires secrets dans des lieux tels que les Émirats arabes unis, les Bahamas et Porto Rico. Tout a été organisé par un réseau international d'hommes de paille auxquels le prince avait fait appel. Les clients pouvaient ensuite jouir de leur fortune cachée en Belgique grâce à des arrangements avec des passeurs de fonds qui apportaient des piles de billets à Bruxelles et à Genève.

Les journaux L'Echo et De Tijd avaient divulgué le réseau en juin 2019. Des journalistes avaient suivi la trace de ces grandes fortunes en épluchant plus de 3.100 e-mails et autres documents fuités.

Le ministre des finances Alexander De Croo (Open Vld) confirme que les analystes de l'Inspection spéciale des impôts ont récemment fouillé les données divulguées sur le réseau du prince afin d'établir des dossiers sur tous les contribuables qui y figurent.

Grâce au réseau du prince, ces clients belges ont pu dissimuler des millions sur des comptes bancaires secrets dans des lieux tels que les Émirats arabes unis, les Bahamas et Porto Rico. Tout a été organisé par un réseau international d'hommes de paille auxquels le prince avait fait appel. Les clients pouvaient ensuite jouir de leur fortune cachée en Belgique grâce à des arrangements avec des passeurs de fonds qui apportaient des piles de billets à Bruxelles et à Genève. Les journaux L'Echo et De Tijd avaient divulgué le réseau en juin 2019. Des journalistes avaient suivi la trace de ces grandes fortunes en épluchant plus de 3.100 e-mails et autres documents fuités. Le ministre des finances Alexander De Croo (Open Vld) confirme que les analystes de l'Inspection spéciale des impôts ont récemment fouillé les données divulguées sur le réseau du prince afin d'établir des dossiers sur tous les contribuables qui y figurent.