La composition du Bel 20 contribue, en effet, à donner le cap de l'évolution future de l'indice phare de notre place financière. Plusieurs critères déterminent l'entrée et la sortie dans le Bel 20: la capitalisation du marché du free float (les acti...

La composition du Bel 20 contribue, en effet, à donner le cap de l'évolution future de l'indice phare de notre place financière. Plusieurs critères déterminent l'entrée et la sortie dans le Bel 20: la capitalisation du marché du free float (les actions librement négociables), la vitesse de rotation des actions durant les 12 mois écoulés (au moins 35%, soit un titre sur trois, doit changer de mains chaque année), le personnel de l'entreprise (15% au moins en Belgique), etc. Sur la base de ces critères, la révision annuelle a provoqué la sortie de l'indice de Telenet, présent depuis son IPO en 2005, et de Melexis dont le cours a chuté de 10% un an après son entrée. A leur place, à compter de ce lundi 21 mars, est arrivé D'Ieteren. Sorti de l'indice en 2016 au profit d'Ontex, le groupe bruxellois a réduit sa dépendance au marché de l'auto et a vu son cours flamber: +153% en 2021. L'accompagne dans le Bel 20, non pas Lotus Bakeries dont les actionnaires familiaux avaient vendu une série d'actions pour augmenter le free float, mais VGP. Le spécialiste de l'immobilier logistique est récompensé pour sa stratégie et bénéficie pleinement du boom de l'e-commerce.