C'est la première fois depuis avril que le taux à 10 ans passe en dessous de zéro, ce qui était le cas sur le marché secondaire où sont négociées les obligations en continu.

Les taux suivent une tendance baissière en ce moment, après un début d'année où ils étaient plutôt en hausse. Jean Deboutte, directeur de l'Agence de la dette, évoque l'inquiétude liée à l'émergence des nouveaux variants. "Il semble que les investisseurs sur les marchés obligataires s'inquiètent plus rapidement que les investisseurs en actions."

C'est la première fois depuis avril que le taux à 10 ans passe en dessous de zéro, ce qui était le cas sur le marché secondaire où sont négociées les obligations en continu.Les taux suivent une tendance baissière en ce moment, après un début d'année où ils étaient plutôt en hausse. Jean Deboutte, directeur de l'Agence de la dette, évoque l'inquiétude liée à l'émergence des nouveaux variants. "Il semble que les investisseurs sur les marchés obligataires s'inquiètent plus rapidement que les investisseurs en actions."