"Au total, les offres ont atteint 1,894 milliard d'euros et le montant accepté au final a été de 812,5 millions d'euros", a déclaré l'agence dans un communiqué. Le taux a baissé à 2,02% contre 2,05% lors d'une émission semblable en juillet, a précisé l'agence. Privé des marchés d'emprunt à long et moyen terme depuis l'éclatement de la crise de la dette en 2010, Athènes avait fait son premier retour réussi sur le marché de la dette en avril en vendant une obligation de trois milliards d'euros à cinq ans à un taux de 4,95%.

Début juillet, pour sa seconde sortie sur les marchés à moyen terme, Athènes n'avait pu lever que 1,5 milliard d'euros en vendant une obligation à trois ans à un taux de 3,5% en pleine tourmente provoquée par la chute de l'action de la Banque portugaise Espirito Santo.

"Au total, les offres ont atteint 1,894 milliard d'euros et le montant accepté au final a été de 812,5 millions d'euros", a déclaré l'agence dans un communiqué. Le taux a baissé à 2,02% contre 2,05% lors d'une émission semblable en juillet, a précisé l'agence. Privé des marchés d'emprunt à long et moyen terme depuis l'éclatement de la crise de la dette en 2010, Athènes avait fait son premier retour réussi sur le marché de la dette en avril en vendant une obligation de trois milliards d'euros à cinq ans à un taux de 4,95%. Début juillet, pour sa seconde sortie sur les marchés à moyen terme, Athènes n'avait pu lever que 1,5 milliard d'euros en vendant une obligation à trois ans à un taux de 3,5% en pleine tourmente provoquée par la chute de l'action de la Banque portugaise Espirito Santo.