Le taux directeur reste donc inscrit dans une fourchette comprise entre 1,5 et 1,75%. La décision a été unanime au sein des membres du comité monétaire de la Fed, qui estime que cette politique monétaire doit notamment permettre à l'inflation de revenir à son taux cible de 2%, alors qu'elle est actuellement inférieure. L'inflation annuelle aux Etats-Unis était de 1,5% en novembre, selon l'indice PCE, le plus suivi par la Fed pour mesurer l'évolution des prix.

Le communiqué relève toutefois que la consommation des ménages, principal moteur de l'économie américaine, augmentait à un rythme "modéré" et non plus "solide" comme dans le communiqué de décembre. La Banque centrale confirme sans surprise sa pause entamée en décembre, après avoir abaissé les taux à trois reprises d'affilée

Le taux directeur reste donc inscrit dans une fourchette comprise entre 1,5 et 1,75%. La décision a été unanime au sein des membres du comité monétaire de la Fed, qui estime que cette politique monétaire doit notamment permettre à l'inflation de revenir à son taux cible de 2%, alors qu'elle est actuellement inférieure. L'inflation annuelle aux Etats-Unis était de 1,5% en novembre, selon l'indice PCE, le plus suivi par la Fed pour mesurer l'évolution des prix. Le communiqué relève toutefois que la consommation des ménages, principal moteur de l'économie américaine, augmentait à un rythme "modéré" et non plus "solide" comme dans le communiqué de décembre. La Banque centrale confirme sans surprise sa pause entamée en décembre, après avoir abaissé les taux à trois reprises d'affilée