La réunion ordinaire de la Banque centrale américaine "a débuté à 10H00 (14H00 GMT) comme prévu", a indiqué à l'AFP une porte-parole de la Fed.

Aucune annonce spécifique n'en est attendue. La Fed devrait redire qu'elle se tient prête à mettre en oeuvre toutes les mesures nécessaires pour soutenir l'économie américaine.

Les taux, qui avaient été abaissés mi-mars dans une fourchette de 0 à 0,25% face à la mise en place de mesures massives de confinement dans le pays, ne devraient pas bouger.

L'institution a en effet indiqué à de nombreuses reprises qu'elle les maintiendrait à ce niveau jusqu'à ce que l'économie américaine soit sortie de la crise, et ses responsables jugent que les taux négatifs, choisis par le Japon ou le Royaume-Uni, ne sont pas adaptés aux Etats-Unis.

La Fed a par ailleurs annoncé qu'elle allait prolonger jusqu'au 31 décembre plusieurs programmes de prêts mis en place pour aider les entreprises et collectivités à faire face à la crise, et qui devaient prendre fin "aux alentours du 30 septembre".

"La prolongation de trois mois facilitera la planification par les potentiels emprunteurs et fournira la certitude que les prêts continueront d'être disponibles pour aider l'économie à se remettre de la pandémie du Covid-19", a indiqué la Fed dans un communiqué de presse.

Ces prêts, mis en place progressivement depuis le mois de mars, "ont fourni un soutien essentiel, stabilisant et améliorant sensiblement le fonctionnement du marché et augmentant le flux de crédit vers les ménages, les entreprises et les gouvernements des États et locaux", a ajouté l'institution.

"Avec cette prolongation, nous allons continuer à soutenir les prêts aux travailleurs américains, entreprises et collectivités", a commenté le Trésor américain dans un communiqué.

La réunion ordinaire de la Banque centrale américaine "a débuté à 10H00 (14H00 GMT) comme prévu", a indiqué à l'AFP une porte-parole de la Fed.Aucune annonce spécifique n'en est attendue. La Fed devrait redire qu'elle se tient prête à mettre en oeuvre toutes les mesures nécessaires pour soutenir l'économie américaine.Les taux, qui avaient été abaissés mi-mars dans une fourchette de 0 à 0,25% face à la mise en place de mesures massives de confinement dans le pays, ne devraient pas bouger.L'institution a en effet indiqué à de nombreuses reprises qu'elle les maintiendrait à ce niveau jusqu'à ce que l'économie américaine soit sortie de la crise, et ses responsables jugent que les taux négatifs, choisis par le Japon ou le Royaume-Uni, ne sont pas adaptés aux Etats-Unis.La Fed a par ailleurs annoncé qu'elle allait prolonger jusqu'au 31 décembre plusieurs programmes de prêts mis en place pour aider les entreprises et collectivités à faire face à la crise, et qui devaient prendre fin "aux alentours du 30 septembre"."La prolongation de trois mois facilitera la planification par les potentiels emprunteurs et fournira la certitude que les prêts continueront d'être disponibles pour aider l'économie à se remettre de la pandémie du Covid-19", a indiqué la Fed dans un communiqué de presse.Ces prêts, mis en place progressivement depuis le mois de mars, "ont fourni un soutien essentiel, stabilisant et améliorant sensiblement le fonctionnement du marché et augmentant le flux de crédit vers les ménages, les entreprises et les gouvernements des États et locaux", a ajouté l'institution."Avec cette prolongation, nous allons continuer à soutenir les prêts aux travailleurs américains, entreprises et collectivités", a commenté le Trésor américain dans un communiqué.