L'indice principal Moex (en roubles) était en baisse de 10,25% à 10H10 GMT, à 1.873,55 points, passant brièvement sous la barre des 1.900 points pour la première fois depuis le 24 février.

Le RTS (libellé en dollars), chutait, lui, de 8,59% à 1.043,70 points.

Ces fortes chutes interviennent sur fond de mobilisation partielle pour renforcer les troupes engagées en Ukraine et au moment où des "référendums" d'annexion sont en cours jusqu'à mardi dans quatre régions de l'Est et du Sud de l'Ukraine contrôlées par Moscou.

Le risque de nouvelles sanctions occidentales contre la Russie perturbe aussi les marchés.

L'action du géant russe Gazprom, contrôlé majoritairement par l'Etat russe, s'enfonçait ainsi lundi de 6,11%.

Le rouble, qui s'est renforcé depuis plusieurs mois, n'évoluait toutefois pas par rapport au dollar et à l'euro, s'échangeant toujours autour d'un dollar pour 58 roubles à 10H40 GMT.

L'indice principal Moex (en roubles) était en baisse de 10,25% à 10H10 GMT, à 1.873,55 points, passant brièvement sous la barre des 1.900 points pour la première fois depuis le 24 février.Le RTS (libellé en dollars), chutait, lui, de 8,59% à 1.043,70 points.Ces fortes chutes interviennent sur fond de mobilisation partielle pour renforcer les troupes engagées en Ukraine et au moment où des "référendums" d'annexion sont en cours jusqu'à mardi dans quatre régions de l'Est et du Sud de l'Ukraine contrôlées par Moscou.Le risque de nouvelles sanctions occidentales contre la Russie perturbe aussi les marchés.L'action du géant russe Gazprom, contrôlé majoritairement par l'Etat russe, s'enfonçait ainsi lundi de 6,11%.Le rouble, qui s'est renforcé depuis plusieurs mois, n'évoluait toutefois pas par rapport au dollar et à l'euro, s'échangeant toujours autour d'un dollar pour 58 roubles à 10H40 GMT.